Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 12:01

Mexique Le cadavre d'une étrange créature retrouvé sur une plage

Ressemblant vaguement à un dauphin, l'animal n'a pas d'yeux. Il pourrait venir des grandes profondeurs de l'océan.

La créature est entre la murène et le dauphin.

La créature est entre la murène et le dauphin. Image: Documental Nayarit

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce week-end, des promeneurs ont aperçu un animal échoué sur une plage de Destiladeras, au nord de Puerto Vallarta, au Mexique. Pensant qu'il s'agissait d'un dauphin, ils s'en sont approchés pour l'aider. C'est alors qu'ils ont vu que la bête, morte, ne ressemblait à rien de ce qu'ils connaissaient.

L'animal n'a pas d'yeux et des dents impressionnantes. Photo Documental Nayarit

Comme le montrent ces photos diffusées sur la page Facebook de la TV Documental Nayarit, l'animal a un très long corps, aucune nageoire et des dents très pointues. Le fait qu'en outre il ne possède pas d'yeux a fait penser à certains pêcheurs locaux qu'il pourrait s'agir d'une créature vivant à une très grande profondeur, là où il n'y a pas de lumière. Au large de cette plage, l'océan est d'ailleurs très profond, ce qui pourrait donc expliquer la présence de cet animal.

Diffusées par plusieurs médias locaux et sur les réseaux sociaux, ces photos n'ont toutefois permis à personne de reconnaître pour l'instant à quelle espèce cette bête pourrait appartenir.

Michel Pralong

Créé: 15.02.2020, 13h47

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.