Vendredi 19 juillet 2019 | Dernière mise à jour 11:40

Sciences Le sabre-laser de «Star Wars» bientôt réel?

Des chercheurs américains ont découvert le secret de fabrication du laser fétiche du Jedi.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les fans de «Star Wars» sont aux aguets. Ils vont peut-être bientôt avoir leur propre laser! Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de l’université de Harvard viennent de mettre au point une nouvelle molécule composée de photons, révèle la revue Nature.

«Nous avons créé un type particulier de milieu dans lequel les photons interagissent les uns avec les autres si fortement qu'ils commencent à agir comme s’ils avaient une masse, et ils se lient pour former des molécules » relate Mikhail Lukin, professeur à Harvard.

Pour des ordinateurs quantiques

Quel rapport avec un sabre-laser? «Comparer cette découverte avec les sabres-laser n’est pas une analogie inepte. Quand les photons interagissent entre eux, ils se poussent et dévient. La physique de ce qui se passe dans ces molécules est similaire à ce que nous voyons dans les films.»

Mais concrètement, la conception de ce produit ne semble pas être à l'ordre du jour. Cette avancée pourrait être utilisée dans la fabrication des ordinateurs quantiques.

En vidéo, découvrez le pouvoir du fameux sabre-laser...

Créé: 27.09.2013, 19h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.