Vendredi 22 novembre 2019 | Dernière mise à jour 15:53

Suicide Pour ne pas devenir des losers, les footballeurs cachent leurs problèmes

La mort mystérieuse de Steve Gohouri, dont le corps sans vie a été repêché dans le Rhin, a surpris tous ses coéquipiers. Comment est-ce possible?

Le 10 novembre 2009, Robert Enke (à gauche), gardien international de Hanovre, n’a pas rejoint ses coéquipiers, s’arrêtant volontairement sur un passage à niveau. Il avait 32 ans.

Le 10 novembre 2009, Robert Enke (à gauche), gardien international de Hanovre, n’a pas rejoint ses coéquipiers, s’arrêtant volontairement sur un passage à niveau. Il avait 32 ans. Image: VOLKER HARTMANN/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils partagent bien davantage que des heures de travail: les mêmes hôtels, la même console de jeux, le même vestiaire, les mêmes objectifs, le même gel douche et, pour certains, la même femme.

Alors pourquoi ne partagent-ils pas leurs problèmes? «Le monde du football est superficiel, rappelle Rolf Fringer, trente ans de carrière. Dans un vestiaire, on rigole. On parle de voitures et de gonzesses. Mais jamais de nos problèmes.»

Ne viens pas pleurer

Au risque de démonter la sacro-sainte solidarité du vestiaire, Germano Vailati, gardien au FC Bâle, énonce cette vérité: «Il m’est déjà arrivé de jouer avec quelqu’un puis, en apprenant une chose à son sujet, de me dire: «Non, ce n’est pas possible. Ce n’est pas la même personne.» «Chacun fait sa vie, avec ses petits objectifs, sans trop s’occuper de l’autre, confirme Bernard Challandes, entraîneur depuis 1977. Il y a une forme d’égoïsme très développée.»

Des règles, aussi. «Le vestiaire, ce n’est pas un endroit dans lequel tu viens pleurer, prévient Vailati. On est quand même des privilégiés.» «Si tu es dépressif dans le foot, tu seras vite considéré comme un loser», avertit Bernard Challandes.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Créé: 09.01.2016, 22h47

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.