Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 11:57

Insolite Les emojis bientôt sur les plaques américaines?

Après l'Australie, c'est au tour du Vermont, aux États-Unis, d'envisager la possibilité de personnaliser les plaques minéralogiques à l'aide d'emojis.

Si le projet aboutit, les automobilistes pourront choisir entre six symboles différents.

Si le projet aboutit, les automobilistes pourront choisir entre six symboles différents. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après avoir envahi nos téléphones, le emojis pourraient bientôt débarquer sur les plaques minéralogiques aux Etats-Unis. La Chambre des représentants de l'Etat du Vermont projette d'étudier une proposition de loi pour autoriser cette fantaisie. Si le texte est accepté, il s'agirait d'une première au pays de l'Oncle Sam, rapporte le «New York Post».

L'Australie comme précurseur

C'est la démocrate Rebecca White, du comté de Windsor, qui est à l'origine du projet. Ce dernier prévoit la possibilité de choisir parmi six symboles.

L'emoji viendrait alors s'ajouter «aux nombres distincts octroyés par la Commission des Véhicules Motorisés ou aux chiffres et aux lettres choisis par le propriétaire d’un véhicule pour sa plaque personnalisée».

Une possibilité dont peuvent déjà jouir les habitants du Queensland, en Australie. Pour 475 dollars australiens, soit un peu plus de 300 francs suisse, les automobilistes locaux ont la possibilité de choisir entre cinq symboles différents.

CBO

Créé: 02.02.2020, 10h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.