Samedi 19 août 2017 | Dernière mise à jour 22:35

Viral Ma nuit chez Ikea, une mode qui agace le géant suédois

L'exploit consistant à se laisser enfermer après la fermeture mettra à l'avenir le numéro un mondial de l'ameublement dans une «colère noire».

Le préambule de «Two idiots at night in Ikea». Une vidéo virale qui approche des 1,9 million de vues sur YouTube.
Vidéo: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Mes nuits chez Ikea sont plus fun que vos jours: la mode consistant à se laisser enfermer dans un magasin jusqu'à l'ouverture des portes le lendemain n'amuse plus du tout le groupe suédois. En Europe, des plaisantins en mal de sensations emboîtent le pas de Bram et Florian, deux étudiants belges qui ont filmé et diffusé sur YouTube leur nuit passée l'été dernier dans un magasin d'Ikea de Gand.

Leur vidéo «Deux idiots, une nuit à Ikea» approche des 1,9 millions de vues, moins cependant que leurs compères britanniques «Carnage» et «LordOmar» (2,3 millions de vues) qui se sont fait une spécialité de mettre en scène leurs escapades nocturnes dans les stades, zoos, cinémas et parcs à thème. Un succès qui a paru suspect à certains des nombreux commentateurs de la vidéo qui ont cru qu'il s'agissait d'une forme de publicité déguisée en faveur du géant suédois.

Apparemment, il n'en était rien; «Nous voulions faire un truc un peu dingue après avoir obtenu notre baccalauréat», explique Bram Geirnaert à l'AFP. Enfermés des heures durant dans des toilettes exiguës, les clandestins se sont aventurés dans les travées du magasin une fois assurés du départ du personnel de ménage.

«On n'est pas allé loin parce qu'on craignait d'activer des détecteurs de mouvement», reconnaît cependant Bram. Installés dans un large lit, «on était trop nerveux pour dormir. On se réveillait au moindre courant d'air, au moindre bruit».

A l'ouverture le lendemain matin, Bram Geirnaert et Florian Van Hecke prennent tranquillement le chemin de la sortie, saluent le personnel sans être inquiétés.

D'autres n'ont pas eu la même chance. «Carnage» et «LordOmar» ont été surpris par un vigile, et deux adolescentes de Jönköping (sud de la Suède) ont été prises en flagrant délit le week-end du 17 décembre.

Mineures, ces infractions ne seront pas poursuivies mais à l'avenir, les visiteurs du soir encourent la colère noire d'Ikea, prévient Jakob Holmström, porte-parole du numéro 1 mondial de l'ameublement. On ne sait pas encore comment se traduira cette «colère noire» mais nul doute que les rebelles en quête de leur quart d'heure de célébrité sur les réseaux sociaux tremblent dans leurs chaussettes. (Le Matin)

Créé: 22.12.2016, 11h43


Sondage

Faut-il établir une liste noire fédérale pour les éleveurs qui maltraitent les animaux?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.