Samedi 25 novembre 2017 | Dernière mise à jour 07:00

Religion Quand Dieu s'invite partout

Bénédictions d’écoles, de tunnels ou de motos: la recherche de sacré est de plus en plus marquée dans des secteurs insolites.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ils n’ont pas d’âme et encore moins de sentiments. Pourtant, ces derniers temps, édifices publics et moyens de transports n’en finissent plus de passer sous les goupillons.

Des exemples? Une école inaugurée à Aproz, en Valais, un tunnel à Saint-Maurice, toujours dans le Vieux-Pays, ou encore les deux roues à l’honneur en divers points de la Suisse romande. Aux Eaux-Vives (GE), où se tenait samedi la 10e édition de la bénédiction des motards, ils étaient carrément 2000, soit le double de 2015. «Nous étions à peine 50 lors de la première édition», rappelle l’abbé Pauli, au guidon de la cérémonie.

Le goût de l’insolite

Connu pour sa messe des grosses cylindrées, ce prêtre valaisan est sur tous les fronts de l’insolite: outre les deux-roues, il a déjà béni des animaux, un tunnel, un téléski et songe à s’occuper de… parapentes! «Une bonne manière d’être dans le ciel sans être au ciel», philosophe-t-il. Ne juge-t-il pas un peu absurde de bénir des objets inanimés? «Quand on fait la bénédiction d’un nouvel hôtel, d’une maison ou d’un hôpital, c’est en pensant à tout ce qui s’y passe et afin de dire que tout ce qui est fait pour rapprocher les personnes est un acte de Dieu», explique-t-il. Intervenu sur un chantier du CEVA, à Carouge, il précise que ce genre de célébrations se fait à la demande des ouvriers et des maîtres d’œuvre, notamment pour mettre en valeur le travail des hommes de l’ombre. «Evidemment, on prie aussi pour qu’il n’y ait pas d’effondrement.»

Un sens encore actuel?

Abbé de Saint-Maurice, Mgr Jean Scarcella vient, lui aussi, de célébrer la fin des travaux d’élargissement d’un tunnel. Celui des CFF dans sa ville. «Il s’agissait d’abord d’une action de grâce: bénir Dieu qui a été là dans le travail de ces mineurs, pendant deux ans, lors desquels il n’y a eu aucun accident.» Et d’enchaîner sur la signification métaphorique de cet édifice: «Le tunnel nous permet de traverser un endroit difficile. On passe de l’obscurité à la lumière, il y a toute une symbolique de la vie de l’homme là-dedans.» D’accord, mais de telles bénédictions ont-elles encore un sens quand une large partie de ceux qui vont traverser l’ouvrage seront athées? «On ne sait pas ce que l’Esprit fait dans les cœurs. Cet édifice est peut-être surtout là pour ceux qui sont dans un autre tunnel, celui de la foi.» Il précise qu’il était aussi allé sur place à deux reprises durant les travaux pour dire la messe, à proximité d’une statue de sainte Barbe, patronne des mineurs.

Cet engouement pour les célébrations d’infrastructures et d’objets ne risque cependant pas de déborder dans le monde protestant: «Nous ne bénissons ni objets ni animaux, même lorsqu’il y a un culte où ils sont intégrés», explique Paolo Mariani, responsable communication de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud. «Chez nous aussi, il y a un intérêt pour poser un regard attentif au divin sur divers aspects de notre quotidien. Mais il y a des choix théologiques: nous estimons que, même si tout fait partie de la création, l’action divine s’occupe plutôt de l’humain que d’objets.» (Le Matin)

Créé: 11.05.2016, 06h23


Sondage

Profitez-vous pleinement du Black Friday?





Sondage

Parvenez-vous à épargner, chaque mois?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.