Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 09:06

Santé Alzheimer et la démence sont encore tabou

La moitié des personnes atteintes de démence ne seraient pas diagnostiquées.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Association Alzheimer Suisse prône une amélioration des connaissances du personnel et des accompagnants.

De bonnes connaissances en matière d'Alzheimer et d'autres formes de démence permettent par exemple d'atténuer les comportements agressifs des personnes malades. Elles aident encore à une meilleure organisation des soins et de l'accompagnement, informe l'Association Alzheimer Suisse dans le cadre de la conférence de presse organisée ce vendredi à Lausanne.

Des études indiquent que la fréquence des démences est en baisse. La Stratégie nationale en matière de démence (2014-2017) semble porter ses fruits, se réjouit l'association. Cependant, des projets importants de soutien pour les proches soignants restent en attente. Des lacunes apparaissent en matière de financement et d'accompagnement, observe l'Association Alzheimer Suisse.

Prévention

Des études montrent le fort potentiel des mesures de prévention. «Il y a des facteurs sur lesquels on peut agir, et il est possible de réduire le risque d'être atteint de démence», selon l'association. Les mesures de santé publique devraient donc s'axer davantage sur la prévention. Cette dernière ne fait cependant pas partie des champs d'action de la Stratégie nationale en matière de démence.

L'Assemblée des délégués de l'Association Alzheimer Suisse a eu lieu ce vendredi à Lausanne. En 2015, l'association a étoffé des offres destinées aux personnes atteintes de démence et à leurs proches en matière d'information, de conseil et de soutien. La première campagne nationale de sensibilisation a été lancée avec Pro Senectute. (ats/nxp)

Créé: 10.06.2016, 11h21


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.