Jeudi 22 février 2018 | Dernière mise à jour 06:00

Saint-valentin L'amour au bout des doigts

Un compte Instagram recense le best of des messages d’amour. Un type d’échange qui prend toujours plus de place dans la vie de couple.

«Non, la lettre d’amour n’est pas morte: elle a simplement évolué avec les nouveaux supports que nous offre la technologie. Peut-être même est-elle plus vivante que jamais»

«Non, la lettre d’amour n’est pas morte: elle a simplement évolué avec les nouveaux supports que nous offre la technologie. Peut-être même est-elle plus vivante que jamais» Image: iStock, montage.

Poétiques, drôles ou provocants...

Je suis amoureuse de toi je crois, quand je t’écoute ça me fait des petits rkrlglrglgglfmmdbd…

Disons que la plupart des filles que j’ai rencontré sont des puzzles à dix pièces avec un modèle auquel on peut plus ou moins se fier. Et toi tu es un rubikscube sauf que je ne sais pas résoudre un rubikscube du coup je tourne les faces au hasard et selon les jours j’arrive à aligner les couleurs ensemble ou à tout détruire en voulant les aligner. Mais avec le temps, je finis par aligner de plus en plus de couleurs et complète de plus en plus de faces.

Mes orgasmes sont fades sans toi.

6 janvier 2018.
Je t’aime, mais il est maintenant trop tard pour te le dire. C’est presque idiot, je t’envoie ce message comme si je pouvais encore communiquer avec toi. Encore plus bête, devine quoi? Je vais attendre ta réponse, en vain. Tu es parti trop tôt, repose en paix mon amour. Nous nous rêverons, je te le promets. À bientôt mon B.

J’ai peur de ne pas réussir à avancer sans ta main qui tient la mienne. J’ai peur de ne jamais réussir à aimer quelqu’un d’autre que toi. Tu as été le premier et dieu sait que j’aurais signé n’importe quel papier pour que tu sois le dernier. Je comprends pas comment tout a pu foirer ainsi. J’ai le sourire parce que je sais que tu es là quelque part, que tu vis, que tu respires, Paris est une grande ville mais il n’y a pas un jour sans que j’espère te croiser par hasard, toi et tes deux petits grains de beauté. Je cherche à t’oublier avec d’autres mais dans leurs yeux je ne vois que toi. C’est dur sans toi, c’est triste sans toi, ça vaut pas le coup sans toi. Je me rends compte aujourd’hui que ma vie est nulle à chier sans tes deux petits grains de beauté.

Ce que je souhaite, c’est toi sur mon canapé, moi qui parle, toi qui réponds, toi qui dis, moi qui ris, toi qui aimes la musique, moi qui te raconte, toi qui m’embrasses, moi qui t’enlace, toi qui transpire, moi qui respire.

Tu sais, toi et moi, on a été si loins dans le noir, le sang, la sueur, les larmes, la guerre mondiale des émotions, on ne pourra jamais faire pire. On est comme des anciens combattants du Vietnam à qui on ferait faire un laser game. On a déjà tout vécu, tout vaincu, tout perdu.

Toi, et c’est unanime, t’as un putain de truc solaire, genre digne d’illuminer la Suède en plein mois de décembre alors qu’il fait que trois heures de jours chez eux.

Je me saoule aux bruits que tu fais, aux silences que tu sèmes, à tes soupirs quand tu ne sais plus où tu en es. Je me gave de tout ton être: de tes sourires, de tes regards, des formes de ton visage. Je sature mon esprit des souvenirs que tu y a laissés, des accents que tu imposes, des mots qui tapent dans mes oreilles, qui giflent mon âme. Tu reviendras, c’est sûr, parce que tu me manques, parce qu’on s’oublie toujours au fond, on disparaît, on s’arrange avec la vérité puis on s’entête, puis on se voit. Tu sais, j’ai pas abandonné, nous deux c’est pas fini parce que ça n’a jamais commencé à mon grand regret, à mes grands remords. Je t’en ai écrit des lettres, j’en ai aligné des phrases, à ne plus savoir où mettre les virgules, à ne plus savoir respirer… Dis moi, on guérira?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Certains sont poétiques, d’autres drôles voire carrément provocants. Tous ont quelque chose de touchant. Sur le compte Instagram «Amours solitaires», des anonymes partagent les meilleurs messages qu’ils ont pu échanger au cours de leurs relations, qu’il s’agisse de grande déclaration, de rupture ou de tentative de reconquête. «Non, la lettre d’amour n’est pas morte: elle a simplement évolué avec les nouveaux supports que nous offre la technologie. Peut-être même est-elle plus vivante que jamais», explique Morgane Ortin, l’initiatrice du projet, sur le réseau social. Linguiste à l’Université de Lausanne, Rodolf Mahrer va dans le même sens. «Je ne sais pas s’il y a eu des études sur le sujet mais, indéniablement, les nouvelles technologies ont fait augmenter les interactions scripturales amoureuses. On lit et on écrit plus que jamais», pointe-t-il.

Par sa démarche, Morgane Ortin souhaitait tordre le cou au mythe voulant que plus personne ne sache écrire. Malgré quelques fautes d’orthographe ou de grammaire (les SMS ci-contre n’ont volontairement pas été corrigés), au fil des centaines de messages, force est de constater que le pari est gagné. L’immense majorité des missives numériques sont imaginatives et bien tournées. «On a tendance à croire que les anonymes ne savent pas s’exprimer. C’est une idée fausse, déjà en analysant des courriers de la Première Guerre mondiale, on a découvert des capacités inattendues chez certains Poilus», continue Rudolf Mahrer qui pointe tout de même le fait qu’«Amours solitaires» est un best of des SMS sentimentaux, et que certains utilisateurs pourraient être tentés d’enjoliver leur prose avant de la partager sur les réseaux sociaux.

De manière générale, le linguiste observe une reconquête de l’écrit sur l’oral grâce à la technologie. À ses yeux, les messageries instantanées mélangent certaines qualités de ces deux moyens de communication. «Cela permet notamment d’accélérer et de densifier le discours amoureux. Une lettre, cela prenait tellement de temps», remarque-t-il.

«Régler ses conflits par écrit»

En revanche, Rudolf Mahrer pointe un désavantage majeur de la disparition de l’écriture manuscrite. «Avant, on pouvait toucher les ratures de l’autre, les palpitements de son émotion. Avec les caractères d’imprimerie, le corps est complètement absent.» C’est peut-être ce qui manque à la sexologue et psychothérapeute Laurence Dispaux. «Je suis une grande romantique, j’aimerais qu’il y ait encore de la place pour les lettres. Elles ont quelque chose de magique. Cela montre qu’on a pris le temps d’y réfléchir et qu’on laisse à l’autre celui de nous répondre. Avec les SMS, nous sommes dans l’attente d’une réponse immédiate qui met une certaine pression», détaille-t-elle.

Dans son cabinet, elle observe que de plus en plus de couples ont recours aux messageries instantanées, notamment WhatsApp, pour communiquer. «Cela amène une facilité et un contact constant qui créent un sentiment de complicité, mais les gens tentent trop souvent de résoudre leurs conflits par écrit», regrette la spécialiste. Elle souligne le côté très impulsif de ce type de communication. «On répond sous le coup de l’émotion, sans forcément y mettre les formes. Le problème, c’est que sans le langage corporel, cela risque de créer de nombreux malentendus.» Les anonymes d’«Amours solitaires», eux, ne laissent que peu de place au doute, ils crient leurs sentiments. Du bout des doigts. (Le Matin)

Créé: 14.02.2018, 07h14


Sondage

Si "No Billag" est rejeté le 4 mars, que devra faire la SSR?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.