Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 22:59

Royaume-Uni Cet anus en chocolat est aussi disponible en... bronze

L'esprit de Noël flotte même au-dessus de la cuvette pour cette fabrique de chocolat anglais qui aime parfois trouver de nouveaux talents pour son moule.

«Le cadeau parfait pour toute la famille», affirme pince-sans-rire la chocolaterie britannique.

«Le cadeau parfait pour toute la famille», affirme pince-sans-rire la chocolaterie britannique. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Voyez le visage de grand-mère s'illuminer alors qu'elle déballe cette délicieuse pépite en chocolat faite maison. Le cadeau parfait pour toute la famille.» Plaisir d'offrir, joie de partager: cette chocolaterie a parfaitement assimilé les codes de communications à quelques jours des fêtes de Noël. Sa spécialité? Fabriquer du chocolat, certes. Mais pas n'importe lequel, un chocolat en forme d'anus. Là ça se corse un brin et il faut toute la force de l'humour anglais (car la manufacture l'est aussi) pour faire souffler l'esprit de Noël même au dessus de la cuvette.

Sur son site internet, Edible Anus explique: l'entreprise est née en 2006, le jour ou Magnus Irvin, un artiste londonien, a exposé une série multicolore de ses chocolats maison. A la suite de ce dispositif, Magnus s'est associé avec un certain Mr. Ritzema, «un homme élancé de lignée hollandaise» afin de développer l'activité.

Un modèle offre une partie de son anatomie à la postérité.

Au départ, Mr. Irvin a tenté mouler son propre anus. Le résultat fut totalement désastreux. En racontant sa déconvenue, Magnus eu la bonne surprise de voir l'inconnu qu'il avait abordé à un arrêt de bus proposer spontanément son fondement en guise de modèle de substitution. L'opération fut achevée en moins d'une demi-heure pour donner naissance à un moule «mère» remplissant parfaitement les critères esthétiques de l'artiste. «Pour l'anecdote, poursuit l'auteur de cette saga, il est intéressant de savoir que ce généreux donateur ne sait pas à ce jour que son anus est devenu global». Depuis, d'autres «modèles» semblent s'être ajoutés à la collection au vu des vidéos Youtube mettant en scène de nouveaux contributeurs plus ou moins célèbre (plutôt moins que plus d'ailleurs).

Un Youtubeur découvre les chocolats Edible Anus

Car douze ans plus tard, sans pour autant atteindre une production de masse, les Edible Anus ne sont plus l'exclusivité d'échoppes locales, ils sont accessibles sur internet. Où plutôt ils l'étaient puisque mardi dernier, la chocolaterie a soudainement indiqué n'être plus en mesure d'honorer les commandes internationales avant Noël. Dommage, pour quatre boîtes commandées, la cinquième était offerte.

Edible anus s'offre même le luxe de l'humour localisé en proposant une édition limitée coûtant cette fois vraiment la peau des fesses: 565 francs l'unité entièrement coulée en... bronze.

Un trait d'esprit probablement tout ce qu'il y a de plus involontaire sachant que si l'expression «couler un bronze» se traduit en anglais par «to cast a bronze», cette expression n'a pas développé de sens scatologique dans la langue de Shakespeare. A moins qu'un(e) distingué(e) linguiste anglophone ne vienne nous contredire. (Le Matin)

Créé: 19.12.2018, 18h17


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.