Dimanche 21 octobre 2018 | Dernière mise à jour 04:15

Ukraine Une artiste brosse le portrait de Poutine avec des douilles

Une artiste ukrainienne a réalisé un portait géant du président russe, avec comme particularité d'utiliser des douilles de balles issues du front de l'est ukrainien.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des douilles de balles du front ukrainien pour dresser un portait dénonciateur de Vladimir Poutine: voilà l’œuvre réalisée par l'artiste ukrainienne Dariya Marchenko pour marquer son opposition au président russe. Le site internet canadien Global News raconte.

Le visage de la guerre

L'artiste utilise des sources de lumière qu'elle déplace tout autour de son œuvre pour que le visage prenne vie. Une série d'émotions comme le mal, la fierté mais aussi le regret s'impriment alors sur le visage de Poutine.

La jeune femme a cherché à montrer le président scrutant ses ennemis et observateurs, reflétant l'énergie de la guerre.

Une longue récolte de douilles

Les douilles, principalement issues de kalachnikov, ont été récoltées pendant 4 mois par la jeune femme et des bénévoles dans les environs de l'aéroport de Donetsk et dans la région du Donbass, principaux sites d'affrontement entre l'armée régulière et les séparatistes pro-russes.

(nxp)

Créé: 29.07.2015, 15h06

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.