Mercredi 18 juillet 2018 | Dernière mise à jour 15:37

Inde Il a attendu 66 ans pour se couper les ongles

Le détenteur du record du monde des plus longs ongles du monde s'est résolu à leur dire adieu.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C'est la fin d'une sacrée époque pour Shridhar Chillal. Cet Indien de 82 ans, qui détient le record du monde des plus longs ongles, a fini par se les couper. Il aura attendu 66 longues années pour le faire, raconte le Huffington Post. La folle histoire de Shridhar a commencé en 1952. Alors âgé de 14 ans, l'Indien s'est fait remonter les bretelles par son professeur pour s'être cassé un ongle.

Piqué au vif, l'adolescent s'est mis en tête de ne plus se couper les ongles de la main gauche et de voir combien de temps ils tiendraient ainsi. En 2014, l'homme a fait son entrée dans le Guinness Book des records: mis bout à bout, ses ongles atteignaient une longueur d'environ 9 mètres.

La semaine dernière, Shridhar a décidé de tourner la page et s'est rendu à New York, où un médecin a procédé à la coupe de ses ongles. Ces derniers sont désormais exposés au Ripley's Believe It Or Not! à Times Square.

«J'avais un peu peur de voir la raison de ma célébrité s'en aller, mais maintenant je réalise que je suis vraiment devenu une célébrité. Maintenant et pour toujours, on se souviendra de mes ongles et le monde entier les verra», se réjouit-il. (Le Matin)

Créé: 12.07.2018, 14h10


Sondage

Lorsque vous voyagez en avion, vous privilégiez plutôt...




Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.