Lundi 17 décembre 2018 | Dernière mise à jour 14:37

Religion Des bénédictions de cyclistes en vue

Célébrera-t-on bientôt l’usage des vélos à l’église? Très en vogue outre-Atlantique, ce type d’office intéresse vivement un prêtre de Carouge (GE).

Aux Etats-Unis ou au Canada, d’autres types de deux-roues que les motos envahissent depuis quelque temps les édifices religieux: les vélos.
(Photo prétexte)

Aux Etats-Unis ou au Canada, d’autres types de deux-roues que les motos envahissent depuis quelque temps les édifices religieux: les vélos. (Photo prétexte)

Les vélos ont-ils leur place dans les églises?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On savait les motards choyés par les Eglises suisses, avec des célébrations spéciales régulièrement organisées. Aux Etats-Unis ou au Canada, d’autres types de deux-roues envahissent depuis quelque temps les édifices religieux: les vélos. Relatée par l’agence Protestinter, cette mode pourrait débarquer en Suisse romande. Elle doit son succès au souci écologique et à l’intérêt pour la mobilité douce des différentes confessions chrétiennes. Connu pour ses bénédictions de bikers et d’animaux de compagnie, l’abbé Claude Pauli, prêtre à Carouge (GE), ne cache pas son désir de s’emparer du sujet.

L’homme, pas le vélo

Différence de taille, toutefois: à l’inverse de ce qui se fait communément outre-Atlantique, l’homme de Dieu n’entend pas asperger les bicyclettes d’eau bénite. «Les vélos resteront à l’extérieur de l’église. Il ne s’agit pas de bénir la partie métallique, mais leurs propriétaires et l’usage qu’ils font des deux-roues.» Le «padre», comme il se fait appeler, aimerait en outre profiter de son sermon pour rappeler quelques règles de sécurité aux cyclistes, comme rouler moins vite, parfois, ou ne pas monter sur les trottoirs. La célébration sera idéalement poursuivie par une petite virée en campagne.

Adepte des bénédictions d’animaux, Thierry Schelling, curé à Renens (VD), est moins emballé: «Si un fidèle veut venir avec son vélo à la fête paroissiale, je veux bien le bénir, lui, mais je ne me vois pas organiser une célébration spéciale pour les cyclistes.»

«Les offices sur ce sujet précis sont nouveaux, mais le phénomène est ancien», analyse pour sa part Paolo Mariani, porte-parole de l’Eglise évangélique réformée vaudoise. Et d’évoquer les petits bateaux aux plafonds des églises de bord de mer, par exemple, signe de l’adaptation des religions à leurs milieux. Pour le reste il ne voit «pas en quoi on pourrait s’opposer à l’introduction de telles bénédictions», à condition, là encore, qu’on prie pour les cyclistes, et non pour leurs montures. Une préoccupation partagée par Michael Mutzner, du Réseau évangélique suisse, qui évoque le danger de tomber dans la «superstition».

Reste un heureux, loin des questions théologiques: Jean-François Steiert, conseiller national (PS/FR) et président de Pro Vélo Suisse. «Je ne peux que saluer cette initiative. Peut-être que j’irai à cette célébration», sourit celui qui a récemment vu l’évêque Charles Morerod participer aux 12 Heures de l’Auge, course de tandem humoristique qu’il organisait en ville de Fribourg. (Le Matin)

Créé: 25.06.2015, 06h38

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.