Lundi 14 octobre 2019 | Dernière mise à jour 00:12

Consommation Bientôt du poisson artificiel dans nos assiettes

Un tiers des océans du monde est surexploité, selon l'ONU. Il faudra trouver des alternatives comme du poisson artificiel ou d'origine végétale.

Du saumon artificiel dans nos sushis et canapés?
Vidéo: Wild Type

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelque 17% de la masse des animaux marins (poissons, invertébrés, mammifères) pourraient disparaître d'ici 2100 si les émissions de CO2 gardaient leur rythme actuel, a mis en garde récemment une évaluation internationale parue dans la revue américaine PNAS. En gros, à chaque degré de réchauffement engrangé, l'océan perdra 5% supplémentaire de biomasse animale.

Or la consommation mondiale de poisson a atteint un niveau record et un tiers des océans du monde est surexploité, selon l'ONU. Leurs versions artificielles seront un moyen de créer de la viande et du poisson abordables, sains et écologiques, selon le magazine en ligne Bloomberg.

Aux USA, la firme Wild Type, basée à San Francisco, fabrique déjà du saumon de laboratoire, rapporte Bloomberg. Mais elle ne peut produire que de petits morceaux, qui deviennent trop feuilletés s'ils sont chauffés au-dessus de 100°C. Mais ils conviennent parfaitement pour une cuisson à base de jus de citron ou pour réaliser des sushis ou des tartares de poisson. Ce saumon artificiel peut aussi se consommer en version fumée.

Créé: 18.06.2019, 11h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.