Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 02:19

Nouvelle-Zélande Burger vegan: «une menace existentielle»

En servant un burger végétalien fabriqué aux États-Unis sur certains de ses vols, la compagnie aérienne Air New Zealand a suscité la colère d'élus locaux.

L'«Impossible burger» passe mal en Nouvelle-Zélande.

L'«Impossible burger» passe mal en Nouvelle-Zélande. Image: Capture Youtube

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis quelques jours, les passagers des vols Auckland-Los Angeles de la compagnie Air New Zealand peuvent se voir servir un «Impossible burger», un sandwich fabriqué à partir d'un substitut de viande à base de plantes.

Invention d'une entreprise de San Francisco (US), ce burger vegan a suscité la colère d'élus et industriels locaux, ces derniers s'indignant que la compagnie néo-zélandaise fasse la promotion de viande de synthèse. «Je suis très déçu de voir Air NZ promouvoir un burger avec un substitut de viande dans ses vols pour les États-Unis, a twitté Nathan Guy, député de centre-droit. Nous produisons les steaks et agneaux les plus délicieux de la planète –sans OGM, ni hormones. Le transporteur national devrait mettre en avant nos produits et aider à vendre la Nouvelle-Zélande au reste du monde.»

En Nouvelle-Zélande, pays longtemps réputé pour sa viande rouge, la promotion de ce sandwich américain apparaît ainsi comme un véritable sacrilège. «Pourquoi ne pas plutôt promouvoir nos propres acteurs, notre propre peuple et notre propre pays?», a déploré le premier ministre Winston Peters auprès du «NZ Herald», affirmant au passage que l'initiative d'Air New Zealand était une «menace existentielle» pour l'industrie de la viande.

Dans un communiqué, la compagnie aérienne a réagi à la polémique, expliquant qu'il s'agissait uniquement de «proposer une initiative innovante de choix de produits pour ses consommateurs». De fait, elle assure qu'elle continuera à servir son burger vegan aux passagers et précise qu'elle n'en a pas moins «fièrement servi 1,3 million de pièces de viandes locales» à ses clients l'année dernière.

Créé: 05.07.2018, 19h04

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.