Samedi 21 juillet 2018 | Dernière mise à jour 09:05

Harcèlement «Certains régulent leurs émotions avec le sexe»

La multiplication des agressions sexuelles est-elle le signe d'une crise de civilisation? Explications avec le professeur Jacques Besson.

Vidéo: Catherine Cochard / Yann Bernard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Weinstein, Trump, Buttet... Depuis des mois, l'actualité est marquée par des scandales d'harcèlement sexuel. Si Albert Camus a dit «Un homme, ça s'empêche», pour les professionnels de la santé mentale qui traitent les agresseurs, la réponse à donner à ces comportements est un peu plus complexe. Explications avec le professeur Jacques Besson, chef du Service de psychiatrie communautaire du CHUV à Lausanne. (nxp)

Créé: 14.12.2017, 15h27


Sondage

La nuit, dormez-vous avec votre smartphone allumé dans la même pièce?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Societe