Dimanche 7 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:22

Danger Le confinement fait renaître un inquiétant jeu à boire

Depuis la fermeture des lieux de loisirs, un défi nommé «Neknomination» s'est remis à circuler sur les réseaux sociaux. En Belgique, les experts s'inquiètent.

Image: Pixabay

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'isolement, l'absence de lieux pour se distraire et la profusion d'apéros en ligne a constitué un terrain propice à la surconsommation d'alcool. Si bien que les organismes de préventions ont tiré la sonnette d'alarme.

Le confinement a fait renaître un jeu à boire baptisé «Neknomination» qui avait déjà fait scandale il y a six ans. Le principe? Défier une personne d'ingurgiter des shots d'alcool dans les 24 heures et de fournir pour preuve une photo ou une vidéo de sa beuverie via les réseaux sociaux avant de nommer une nouvelle cible. Si elle ne relève pas le défi, elle devra offrir un repas au restaurant à son interlocuteur dès que le confinement sera levé.

Le défi a resurgi en Belgique et se propage à nouveau. S'il paraît ludique, il inquiète les autorités d'autant plus qu'en situation de confinement, la personne seule risque de ne pas bénéficier d'assistance alors qu'elle se met dans une situation périlleuse.

«Le danger, c'est aussi d'être ivre et de tomber dans un coma éthylique alors qu'on est isolé, explique Martin De Duve responsable d'Univers Santé au journal belge DH Les Sports+. Lorsqu'il y a une présence physique, on espère qu'il y a un certain contrôle social qui s'instaure. Cela ne peut pas être le cas à distance.»

L.J.

Créé: 30.04.2020, 10h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.