Dimanche 5 avril 2020 | Dernière mise à jour 11:29

France Déchets sauvages: le violent «retour à l'envoyeur» d'un maire

À Laigneville (F), un homme particulièrement peu soucieux a déversé «au moins 10 tonnes» de déchets dans un champ. C'était sans compter sur le maire local, qui lui a ramené le tout à son domicile.

Le pollueur a retrouvé la montagne de déchets devant sa porte.

Le pollueur a retrouvé la montagne de déchets devant sa porte. Image: Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Christophe Dietrich n'en était pas à son coup d'essai. Pour enrayer le phénomène des dépôts sauvages dans sa commune de Laigneville, ce maire a misé sur une technique pour le moins expéditive: le «retour à l'envoyeur». Et lundi dernier, la méthode a fait sa première victime de 2020, a-t-il indiqué sur Facebook.

Dans un champ de la région, un habitant des plus indélicats avait ainsi déversé «au moins 10 tonnes» de détritus, selon l'estimation de l'élu local. Mal lui en a pris puisque une passante l'a suivi jusqu'au champ, filmant la scène avec son téléphone portable. Ses polluants va-et-vient en camion ont de plus été enregistrés par les caméras de surveillance de la commune.

Grâce à ces images, le coupable a finalement pu être identifié et son domicile localisé. Avec cinq utilitaires, Christophe Dietrich et son équipe se sont donc attelés à récupérer l'amas de déchets sauvages, avant de le déverser au domicile du pollueur. Le tout filmé et diffusé sur les réseaux sociaux. Interrogé par le maire sur le motif de son geste, l'homme a assuré n'avoir «pas trouvé» de déchetterie.

Mauvaise foi ou moment d'égarement? Quoi qu'il en soit, la scène va lui coûter très cher: chaque camion utilisé pour lui rendre ses déchets lui sera facturé 800 euros à titre de frais de ramassage, soit une note finale de 4000 euros. À ce prix, pas sûr qu'il réitère l'expérience de sitôt...

J.Z

Créé: 10.01.2020, 07h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.