Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 07:05

Philippines Sa demande en mariage est cruelle, elle dit oui quand même

Un jeune homme a fait croire à sa dulcinée qu'il était mort, avant de sortir une bague de sa poche.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'idée était originale. Quant à savoir si elle était de bon goût, le débat est ouvert. Une vidéo tournée le 30 septembre dans le Cotabato du Sud montre un jeune homme inanimé au sol, à côté de sa moto. A bord d'un autre deux-roues, sa petite amie débarque en catastrophe, une agente de police lui demande de se préparer au pire.

Persuadée que son amoureux est mort, la jeune femme se penche sur lui, effondrée. C'est là que le petit plaisantin se relève, tout sourire, et qu'il la demande en mariage. Devant des passants amusés, la demoiselle saute dans les bras de la policière qui, évidemment, était dans le coup. Complètement secouée et en larmes, la jeune femme finit par accepter la demande de son compagnon.

Mark, l'ami du couple qui a immortalisé cette opération rocambolesque, assure que le couple était «tout amoureux» après ce faux accident. «Je suis heureux d'aider à répandre l'amour», a-t-il expliqué au «Daily Mail». Pour le romantisme, on repassera.

Créé: 03.10.2018, 16h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters