Jeudi 12 décembre 2019 | Dernière mise à jour 00:24

Angleterre Un «demi-sapin» de Noël jugé ridicule

Les autorités d’une ville anglaise ont dû revoir leur copie après une avalanche de commentaires rigolards ou courroucés.

«Où est le reste?», a rigolé un internaute en découvrant le sapin de Gosport.

«Où est le reste?», a rigolé un internaute en découvrant le sapin de Gosport.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Entre amusement et consternation, les internautes britanniques se sont défoulés sur les réseaux sociaux. La cible de leurs messages? Le sapin de Noël de la ville de Gosport, sur la côte sud de l’Angleterre. Tout sauf pointu, il semble amputé de sa partie supérieure.

Il ressemble surtout «à un buisson», selon certains. C’est un «demi-sapin», pour d’autres. Il a aussi été jugé «horrible» ou «pitoyable». «J’espère qu’ils n’ont payé que la moitié du prix!», a-t-on ironisé. «Où est le reste?», s’est amusé un dernier.

Réellement amputé

Face à ce déferlement, les autorités ont dû avouer ce qui était arrivé à ce sapin. Il avait en fait bien été amputé. Suite à un problème lors de son transport, son sommet, soit environ un mètre, avait dû être coupé.

Finalement, le demi-arbre tout en rondeur n’est resté qu’un jour. Il a depuis été remplacé par un sapin proprement taillé et parfaitement conique.

Le nouveau sapin de Gosport.

R.M.

Créé: 28.11.2019, 13h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.