Samedi 20 avril 2019 | Dernière mise à jour 16:25

Polémique Le droit des enfants à faire du bruit bientôt dans la loi?

Les plaintes contre le bruit des enfants se multiplient en Suisse alémanique. A tel point que la fronde s'organise pour garantir un nouveau droit de l'enfant: celui de faire du bruit dans les espaces publics.

Souvent, les enfants qui se réunissent dans les parcs sont assimilés à du harcèlement sonore.

Souvent, les enfants qui se réunissent dans les parcs sont assimilés à du harcèlement sonore. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le bruit des enfants dans les espaces publics doit être protégé car ils en ont besoin en tant que lieu important d'apprentissage et de développement des compétences sociales», a expliqué Ivica Petrusic, directeur du bureau de contact des associations de jeunesse à Zurich («okaj»).

Or, cet espace est de plus en plus menacé à cause des plaintes des adultes et il ne s'agit pas seulement de l'emplacement physique mais également de la compréhension et de l'acceptation des jeunes.

Harcèlement sonore

La plupart du temps, les enfants et les jeunes qui se réunissent dans les parcs et les gares sont assimilés à un harcèlement sonore et au «littering», l'abandon de déchets sur la voie publique. C'est la raison pour laquelle les responsables communaux de la jeunesse demandent à la société et à la politique de mener une réflexion sur la place des jeunes dans les lieux publics.

C'est dans les lieux publics que se façonne une formation des enfants très importante en termes d'apprentissage. Comme espace de rencontre, ils leur offrent la possibilité de devenir responsable mais également de saisir les limites et les barrières mises ne place par la société.

Or, ce sont les bases nécessaires pour la compréhension d'une vie en commun démocratique. Ces parcs, ces places de jeu et ces gares doivent donc être maintenus en tant qu'espace d'apprentissage de l'ordre social démocratique, ont plaidé les responsables de la jeunesse.

Revendications

Trois revendications principales ont émergé des assises tenues par ces responsables le 2 novembre dernier. Ils demandent des droits et des devoirs égaux pour tous les utilisateurs de l'espace public.

En outre, aucune plainte ne doit pouvoir être déposée contre des enfants en train de jouer, comme c'est déjà le cas en Allemagne où la loi précise explicitement que le bruit des enfants ne peut pas être considéré comme une atteinte à l'environnement.

Et enfin que le travail avec les jeunes et les enfant dans l'espace public soit mieux pris en compte lors du développement des villes et des quartiers. (sipa/nxp)

Créé: 12.11.2012, 17h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.