Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 18:28

Suisse «Il n'y a encore jamais eu autant de hérissons amaigris»

Malgré les récentes pluies, ces petits mammifères souffrent toujours des effets de la sécheresse. Un expert s'inquiète parce que nombre d'entre eux sont actuellement très faibles.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Il n'y a encore jamais eu autant de hérissons amaigris.» Interrogé mercredi pas 20 Minuten, Bernhard Bader, directeur de Pro Igel, se dit inquiet. Car même s'il a plu récemment, les petits mammifères souffrent des conséquences de la sécheresse.

Eau et nourriture

L'été chaud a en effet desséché le sol à tel point que les animaux manquent désormais d'eau et de nourriture. Afin de remédier à cette situation, Bernhard Bader conseille d'installer une petite écuelle d'eau et des croquettes pour chat dans son jardin. Une fois le hérisson nourri, il est conseillé d'enlever l'eau et la nourriture si on ne veut pas attirer d'autres bêtes ou des parasites.

Pas d'hibernation tant qu'il y a à manger

Rudolf Wyss travaille au sein d'une fondation bernoise venant en aide aux animaux sauvages. Il ne partage pas l'avis de Bernhard Bader et déconseille de nourrir les hérissons. «Souvent, les gens ne savent pas quand s'arrêter. Tant qu'il y a de la nourriture, ces animaux ne commencent pas à hiberner.» Une coupelle d'eau, en revanche, ne pose aucun souci selon lui.

Créé: 13.09.2018, 07h31

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.