Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 05:32

Insolite Mais comment donc enlever une tique sans la blesser?

C'est la question qui fait réagir les internautes face à une potentielle dérive antispéciste, qui voudrait sauver ces acariens qui nous infectent...

Malgré qu'elle soit une menace pour la santé, la tique mériterait-elle d'être traitée d'égal à égal avec l'être humain? C'est une question provocatrice pour les antispécistes...

Malgré qu'elle soit une menace pour la santé, la tique mériterait-elle d'être traitée d'égal à égal avec l'être humain? C'est une question provocatrice pour les antispécistes... Image: istock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un compte Twitter, au nom de Fiona Seclit, a réussi à faire le buzz depuis mardi au sujet de son amour pour les tiques. Confrontée à une piqûre, elle demande du secours: «Est ce que quelqu'un sait comment on retire une tique sans la blesser ? Quand je dis «blesser», c'est physiquement ET psychologiquement. Je ne voudrais pas non plus qu'elle se sente rejetée». Son message est suivi des hashtag #antispéciste, #souffrance animale, #droit animal, #éthique.

Avec un tire-tique

Bien qu'il semble que ce soit un compte parodique, les réponses ont été très nombreuses et pour le moins créatives. Plusieurs internautes lui ont répondu au premier degré par un conseil de prudence, tel que: «Achète un tire-tique en pharmacie, il n'y a que ça. Tu l'embroches et tu la dévisses. Surveille la piqûre, si l'inflammation s'étend va voir un médecin».

«Massez doucement...»

Mais cette solution n'éviterait pas, évidemment, les risques d'un traumatisme pour l'insecte, qui se voit tout de même «embrocher». Un autre lui répond plus en harmonie avec ses préoccupations: «Bonjour Fiona, je vous conseille de la masser doucement afin qu'elle se détende et l'inciter à se retirer de votre corps en total accord avec vous. N'hésitez pas à prendre le temps nécessaire pour un dialogue constructif basé sur le respect mutuel entre espèces!» Un troisième l'invite à la garder: «Mais pourquoi veux-tu l'enlever? Vivez en symbiose».

«Coupe-toi le bras»

Elle a reçu aussi toutes sortes de conseils plus ou moins bien intentionnés: «Je recommande le suicide par barbituriques, ce qui permet à la tique une mort douce et apaisée. S'ouvrir les veines la priverait brutalement de sang, ce qui est cruel et barbare»... «Passez-lui un CD de Christophe Mae à fond les watts, avance un autre, j'arrive avec cette méthode à tuer un mouton en moins de 3 minutes»... «Coupe-toi le bras à l'aide d'un objet contondant», ordonne une énième bonne âme. «Anesthésie-toi avant parce que tes cris pourraient effrayer la tique».

«On l'a appelée Brigitte»

Certains doutent du sérieux de ce compte Twitter: «Rassurez-moi, s'interroge une internaute, c'est du 2ème degré? Sinon, la fin de notre espèce est proche!» Loufoque ou pas? La réponse est sans doute dans le dénouement. Aujourd'hui, Fiona Seclit informe que l'opération s'est bien déroulée: «Une copine m'a aidée, on l'a finalement tirée en douceur, on l'a appelée Brigitte (ndr. sans doute une allusion à la femme du président français), on lui a expliqué nos motivations et on l'a mise sur Hervé, un copain zadiste #déchetarien, qui en a déjà plein d'autres».

Eric Felley

Créé: 14.11.2019, 18h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.