Vendredi 6 décembre 2019 | Dernière mise à jour 08:15

Souffrance Une enquête choc sur l’expérimentation animale

L’association Animal Testing vient de publier une vidéo qui témoigne de la pratique des expériences sur des rongeurs. Attention les images peuvent choquer.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les souris et les rats sont les animaux les plus utilisés en laboratoire. Les expériences sur ces rongeurs permettent l'évolution de la recherche, mais sont parfois pratiquées en faisant souffrir les bêtes.

C'est précisément ce que l’association française Animal Testing - enquêtant sur l’expérimentation animale - a montré au travers d'une vidéo réalisée dans un laboratoire public à Paris et diffusée ce lundi 6 novembre.

Si les scientifiques se réfugient derrière la règle européenne des 3 R - «remplacer dès qu'on peut, réduire le nombre d'animaux au minimum indispensable et raffiner pour limiter autant que possible la souffrance» - leur enquête, basée sur le témoignage d'une personne travaillant au sein du laboratoire, témoigne du contraire.

Des souris traînant des tumeurs aussi grosses que leur tête, d'autres vidées de leur sang jusqu’à ce que mort s’en suive ou encore anesthésiées au niveau des yeux jusqu'à devenir aveugle... Des rongeures gazés au CO2 ou par dislocation cervicale - on tire manuellement sur la tête et la queue. Attention à la dureté des images qui peuvent choquer.

A la suite de la diffusion de cette vidéo, La Fondation Bardot a adressé une lettre ouverte à la ministre de la Recherche Frédérique Vidal pour demander à ce que la France sorte de «cette impasse honteuse qu'est l'expérimentation animale».

Créé: 06.11.2017, 15h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.