Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 22:59

Étude Envoyer un texto en dormant est de plus en plus fréquent

Des chercheurs de l'Université de Villanova, en Pennsylvanie, l'ont constaté: le fait d'envoyer des SMS pendant son sommeil est en hausse chez les étudiants. Les somnambules trouvent à qui parler.

Les mœurs de 372 étudiant(e)s avec leur téléphone portable ont été étudiés. Les chercheurs ont découvert que 25% d'entre eux avaient déjà envoyé des messages en dormant et que, parmi ceux-ci, 72% ont déclaré ne pas s'en souvenir.

Les mœurs de 372 étudiant(e)s avec leur téléphone portable ont été étudiés. Les chercheurs ont découvert que 25% d'entre eux avaient déjà envoyé des messages en dormant et que, parmi ceux-ci, 72% ont déclaré ne pas s'en souvenir. Image: iStock/blackCAT

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Si dernièrement vous avez constaté que votre smartphone compte un texto supplémentaire transmis entre le coucher et le réveil, que ce dernier est totalement incompréhensible, que vous ne vous en souvenez pas mais que vous ne voyez pas qui d'autre que vous aurait pu l'envoyer, désespérez, vous êtes un techno-névrosé... Et possiblement un étudiant.

Une récente étude menée par des chercheurs de l'Université de Villanova, en Pennsylvanie est en effet arrivée à la conclusion que le fait d'envoyer des textos pendant son sommeil est en hausse, rapporte le site 7sur7.be. Pour parvenir à ce constat, les hommes et les femmes en blanc ont étudiés les mœurs de 372 étudiants avec leur téléphone portable. Ils ont découvert que 25% d'entre eux avaient déjà envoyé des messages en dormant et que, parmi ceux-ci, 72% ont déclaré ne pas s'en souvenir.

Voici comment

Et comment cela se peut-il? Audacieux, Le «Journal of American College Health» se risque à une hypothèse: «La sonnerie ou la vibration du téléphone portable indiquant qu'un appel est arrivé réveille le dormeur qui répond instinctivement au message.»... Et ruine la qualité de son sommeil en passant.

La bonne nouvelle est que ces messages ne sont généralement pas de ceux que l'on envoie après une soirée trop arrosée et que l'on regrette amèrement le lendemain: ils prennent la plupart du temps la forme d'un charabia incompréhensible. La mauvaise est que ce phénomène peut être le symptôme d'un usage névrotique du smartphone lié à notre incapacité croissante à s'éloigner du «précieux» quelles que soient les circonstances.

Au coin du bon sens

Les conseils pour éviter de sombrer se trouvent au coin du bons sens:
- À l'heure du dodo, laisser le smartphone dans une autre pièce.
- Si c'est trop demander, le laisser à un endroit difficilement accessible depuis le lit.
- Éteindre le smartphone ou le mettre en mode «Silencieux», «Avion» ou «Ne pas déranger». (Le Matin)

Créé: 10.12.2018, 10h40


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.