Samedi 20 juillet 2019 | Dernière mise à jour 23:21

Presse Les filles nues en page 3, c'est terminé en Grande-Bretagne

Trois ans après le «Sun», le «Daily Star», dernier résistant de la tradition macho, envoie ses modèles se rhabiller.

En 2015, lorsque le «Sun» a renoncé à ses filles de page 3, le «Daily Star» en profitait pour se vanter que chez lui, la tradition perdurait.

En 2015, lorsque le «Sun» a renoncé à ses filles de page 3, le «Daily Star» en profitait pour se vanter que chez lui, la tradition perdurait. Image: Daily Star

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a des traditions qui se perdent. Mais la fin de celle-ci est plutôt vue comme un progrès en Grande-Bretagne. Le «Daily Star» a en effet renoncé à publier quotidiennement une photo de fille seins nus en page 3 du journal. Le tabloïd était le dernier bastion d'une pratique jugée démodée et dégradante pour l'image de la femme après que le «Sun» ait renoncé (en deux temps) à afficher des filles topless en janvier 2015.

Typique comme le fish and chips

Le «Daily Star» justifiait à l'époque sa décision de persévérer avec sa page 3 en argumentant que cela égayait la journée de ses lecteurs. «Nous allons continuer à écouter ce que nos lecteurs veulent et à leur donner le sourire avec nos jolies jeunes filles brillantes, talentueuses et indépendantes. La page 3 est aussi britannique que le roastbeef, le pudding du Yorkshire, le fish and chips et les cartes postales du bord de mer» disait son propriétaire d'alors, Richard Desmond.

Le 1er avril dernier, la photo d'Ellie, 23 ans, du Hertfordshire, pourrait pourtant bien être la dernière d'une fille seins nus en page 3 du «Daily Star». Jonathan Clark, l'éditeur actuel du tabloïd a précisé que le journal continuerait à montrer de jolies filles, mais qu'elles ne seraient plus dénudées. «Le «Daily Star» cherche toujours à innover et à s'améliorer, dit-il dans «The Guardian». Nous avons écouté les commentaires des lecteurs et nous testons actuellement une version «couverte» de la page 3.» Le verbe «tester» pourrait toutefois signifier que la décision n'est pas irrévocable.

Cette page 3 du 1er avril devrait être la dernière du genre dans le «Daily Star».

Une pratique datant de 1970

Les filles nues en page 3 ont été introduites en Grande-Bretagne en 1970 par Rupert Murdoch et Larry Lamb lorsqu'ils ont transformé le «Sun» en tabloïd. Des filles comme la chanteuse Samantha Fox ou le mannequin-chanteuse Katie Price ont acquis leur première célébrité en y apparaissant dénudées. En août 2012 débutait une campagne appelée «No More page 3» (Plus jamais de page 3) qui visait principalement le «Sun». La pétition lancée à l'occasion avait été signée par 250 000 personnes lorsque le journal renonça à sa pratique en 2015, suite notamment à un mouvement de boycott de 30 universités britanniques.

Fini en Suisse depuis 2016

En Suisse, le «Blick» a renoncé à sa pin-up dénudée de page 3 en novembre 2016. Une décision qualifiée de provisoire à l'époque mais qui perdure. Et, contrairement à ce que certains croient, «Le Matin» n'a jamais recouru à cette pratique. De toutes façons, aujourd'hui, il n'a même plus de page 3.

Créé: 14.04.2019, 10h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.