Lundi 19 août 2019 | Dernière mise à jour 02:18

«Marchons la tête haute!» Ils veulent punir les piétons scotchés à leur smartphone

Une association allemande a proposé d'instaurer un système d'amendes pour les pénaliser, arguant que l'usage de ces appareils augmente les risques d'accidents.

Image: william87 -Fotolia

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A l'image des amendes sanctionnant les automobilistes téléphonant au volant, l'Association nationale des piétons FUSS ("pied" en allemand) propose de verbaliser les piétons qui, dans des lieux où la circulation est particulièrement dense, continuent à déambuler les yeux ou l'oreille rivés à leur smartphone.

L'utilisation de ces appareils altère la perception de la circulation: c'est un "truisme", affirme l'association basée à Berlin dans la dernière livraison de son magazine écologique "mobilogisch". Fuss invoque également des études mettant en évidence une hausse des accidents impliquant des piétons qui utilisaient leur smartphone.

"En Allemagne, les automobilistes sont plutôt dans le collimateur", déplore encore Fuss qui, dans l'hypothèse d'un accident impliquant un piéton en train de téléphoner, propose que, pour le moins, sa coresponsabilité soit reconnue. "Cela ne serait que justice", estime l'association qui propose même un slogan pour une campagne de sensibilisation: "Marchons la tête haute!". (afp/Le Matin)

Créé: 13.03.2015, 13h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.