Vendredi 17 août 2018 | Dernière mise à jour 15:01

Naissance «J'ai regardé mon mari et je lui ai dit: Attrape-le!»

Une Américaine n'a pas eu le temps d'arriver à destination et son fils est né dans le couloir de l'hôpital. Des photos incroyables.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Maman de cinq enfants, Jesica Hogan attendait avec impatience l'arrivée d'un nouveau bébé dans la famille. Depuis plusieurs jours, l'Américaine domiciliée à Riley (Kansas) subissait des contractions sans que le travail ne se déclenche. Jesica et son époux Travis se sont rendus une première fois à l'hôpital, mais ont dû rentrer chez eux en attendant que les choses se précisent.

Un soir, la mère de famille a recommencé à avoir des contractions mais elle a choisi de ne pas s'affoler, se disant qu'une nouvelle fois, il devait s'agir d'une fausse alerte. Mais les événements se sont accélérés: les douleurs se sont accentuées et Jesica a perdu les eaux. Il était 3 heures du matin. D'un calme olympien, son mari l'a conduite à l'hôpital en quatrième vitesse. A chaque contraction, l'Américaine sentait son bébé descendre de plus en plus. A l'arrivée à l'hôpital, personne n'est sorti pour venir en aide au couple, alors Travis s'est activé autour de la voiture pour aider sa femme.

«Oh mon Dieu, il est là»

Pendant ce temps, appelée en catastrophe, la «photographe de naissance» de Jesica était arrivée sur les lieux, prête à immortaliser ce grand moment. Soutenue par son mari, la mère de famille progressait tant bien que mal dans les couloirs de l'hôpital lorsqu'elle s'est arrêtée tout net: «Oh mon Dieu, il est là», a-t-elle lancé à son époux. Ni une ni deux, Jesica a retiré son jogging, sentant que son corps était en train d'expulser la tête de son bébé. «Je me suis baissée et j'ai senti sa tête épouser ma main. J'ai regardé mon mari et je lui ai dit: 'Travis, attrape-le!'», raconte-t-elle au «Daily Mail».

Sans hésiter, le courageux époux s'est exécuté, avec l'aide d'une sage-femme accourue sur place. Couchée dans le couloir de l'hôpital, Jesica a donné naissance à un petit Max, son seul garçon, en pleine santé. «Il est arrivé par terre, juste à l'entrée de la salle d'urgence à 3h38. Moins de 25 minutes après que j'eus perdu les eaux chez moi», résume l'heureuse maman. «C'était mon accouchement le plus fou, mais aussi le plus parfait», conclut-elle.

Cette naissance hors du commun est survenue en juillet dernier, mais ce n'est que cette semaine que Jesica et sa photographe ont décidé de médiatiser cette histoire sur Facebook (ndlr: attention, les photos n'y sont pas floutées). (Le Matin)

Créé: 08.02.2018, 15h33

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.