Lundi 26 août 2019 | Dernière mise à jour 06:13

TENDANCE La concurrente de Barbie affiche sa cellulite

L'artiste Nickolay Lamm avait déjà fait parler de lui pour ses poupées aux mensurations «normales». Il pousse le réalisme jusqu'à proposer des stickers-vergetures, acné ou cicatrice.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après s'être fait connaître au printemps dernier pour avoir lancé la «Lammily», une poupée aux proportions «normales», l'Américano-russe Nickolay Lamm, 26 ans, pousse l'idée encore plus loin.

Lire notre article: Si Barbie était humaine, elle serait anorexique

Il a lancé, mercredi 19 novembre, une série d'«accessoires» que Barbie n'est pas près d'arborer: des stickers prenant la forme, au choix, d'égratignures, de cicatrices, de cellulite, de piqûres, de tatouages éphémères ou encore de vergetures, à placer au gré des envies.

«Rendre la réalité cool»

Interrogé par Le Matin au sujet de cette idée saugrenue, Nickolay Lamm affirme que celle-ci lui est venue suite à un tweet de la chanteuse Demi Lovato, qui réclamait une poupée couverte de cellulite.

«J'y ai réfléchi, puis un ami m'a donné l'idée des stickers. Au début, c'était une blague. Mais petit à petit, ma famille et moi avons imaginé tout un set. L'idée était de rendre la réalité 'cool', par opposition à tous ces jouets qui reflètent un monde imaginaire.» Son slogan: «la normalité est belle».

Bientôt prête à être livrée

Le buzz autour de son projet est né en mars dernier. L'artiste cherche alors à produire une poupée «réaliste», inspirée des mensurations «standard» des jeunes filles de 19 ans. Il confirme à cette époque ce que tout le monde soupçonnait: Barbie est clairement anorexique.

Après avoir imprimé en 3D un modèle aux mensurations normales, coloré et habillé comme sa cousine Barbie pour la comparaison, la photo de famille devient virale. «La réponse a été incroyable. On me demandait: Où peut-on acheter une poupée comme celle-ci?», explique le jeune artiste.

Au printemps, sa campagne de crowdfunding sur Crowdtiltopen dépasse toutes les attentes: 13'621 dons et 19'000 poupées commandées. Depuis, la poupée a été fabriquée et les commandes en ligne affluent. La poupée sera prête à être envoyée à travers le monde à partir du 28 novembre, «à temps pour Noël». «On a d'ailleurs quelques acheteurs en Suisse», précise-t-il.

«Soyons le changement»

Coup dur pour Mattel (qui refuse par ailleurs de remettre en cause les mensurations de sa Barbie): l'ex-vice président du géant américain du jouet a porté conseil au jeune designeur au début de l'aventure afin que le projet «Lammily» soit réalisé dans les règles de l'art. «Mais il n'est plus impliqué à présent», précise Nickolay Lamm.

«Plutôt que d'attendre que le changement vienne des constructeurs de jouets, soyons le changement», conclut l’entrepreneur, qui prévoit de lancer en 2015 de nouveaux modèles pour refléter la diversité ethnique et physique des citoyens du monde.

Lammily VS Barbie, en vidéo:

Créé: 20.11.2014, 00h11

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.