Mardi 10 décembre 2019 | Dernière mise à jour 05:52

Tendance Lits et canapés sont les nouvelles salles à manger du siècle

Selon une récente étude américaine, prendre son repas à table est de moins en moins populaire. Les endroits confortables sont désormais privilégiés pour manger.

30% des sondés déclarent que pour se nourrir, le canapé est désormais privilégié.

30% des sondés déclarent que pour se nourrir, le canapé est désormais privilégié. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le temps où toute la famille se réunissait dans la salle à manger pour partager un bon repas semble révolu. C'est en tout cas ce que révèle une enquête menée par un fabricant américain de fours connectés et rapportée par «Slate»: la salle à manger n'est plus le lieu privilégié du souper.

L'étude s'appuie sur un sondage mené auprès d'un millier d'Américains, tous majeurs. Même si la majorité déclare avoir grandi en mangeant à table, moins de la moitié continue à le faire chez eux. Pour se nourrir, le canapé serait désormais devenu le lieu privilégié pour 30% des sondés. La chambre à coucher, moins populaire, récolte 17% des suffrages.

L'étude montre qu'il y aurait autant de personnes qui se sustentent à table que dans ces espaces habituellement dédiés au repos.

La solitude pour explication

Pour les scientifiques, l'augmentation significative du nombre de personnes vivant seules pourrait expliquer ce phénomène. C'est particulièrement le cas aux Etats-Unis, où les grandes villes ont pour spécificité de voir près de la moitié de leurs ménages constitués d'une seule personne.

«Manger sur le canapé et dans la chambre est logique car ce sont des endroits où les gens peuvent en même temps se mettre devant un écran s'ils ne mangent pas avec d'autres personnes», note Shyon Baumann, sociologue à l'Université de Toronto.

Pour Amy Trubek, professeure de nutrition et de sciences des aliments à l'Université du Vermont, ce n'est pas le seul facteur. Selon elle, l'évolution de l'aménagement des intérieurs aurait un impact significatif sur notre façon de manger: «Il y a eu un abandon de la salle à manger formelle en tant qu'espace séparé, mais également l'apparition de nouveaux standards tels que la cuisine ouverte. Cela crée, dans l'ensemble, une relation plus informelle avec le moment où un repas est consommé».

Les restaurants s'y mettent aussi

Josée Johnston, également sociologue à l'Université de Toronto, explique que ce phénomène fait partie d'une plus grande précarisation de la culture alimentaire. «Même les restaurants les plus chers se débarrassent des nappes, des bougies, du service de table formel, explique-t-elle. Au lieu de cela, les gens prennent leur nourriture et s'assoient là où ils se sentent à l'aise.»

Dans ce contexte, il semble dès lors moins surprenant que les gens ne mettent plus la table pour le souper, comme ils auraient pu le faire autrefois. À ce rythme, il y aura peut-être bientôt des canapés dans les restaurants...

Créé: 27.05.2019, 19h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.