Dimanche 7 juin 2020 | Dernière mise à jour 11:17

Virus Elle met au point un rideau pour étreindre ses grands-parents

Une jeune Américaine a développé une sorte de «rideau à câlins» pour pouvoir prendre ses grands-parents dans les bras. Touchant.

Vidéo: Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La pandémie battant son plein aux États-Unis, la distanciation sociale est toujours de mise, notamment envers les groupes de personnes à risque.

Une situation qui est probablement devenue pesante pour la petite Paige Okray, une jeune Américaine de 10 ans, puisqu'elle a décidé de mettre au point un système pour pouvoir étreindre ses grands-parents malgré tout.

La fillette, qui vit à Riverside, en Californie, a donc conçu une sorte de rideau qui, installé devant une porte d'entrée, permet de s'enlacer sans risque de propagation. Sa mère, Lindsay Okray, infirmière au sein de l'hôpital local, a posté une vidéo du dispositif sur Facebook.

«Paige a vu une vidéo d'une personne créant une sorte de couverture pour pouvoir enlacer sa famille, indique-t-elle dans la publication. Elle a donc fait une liste et l'a conçu pour pouvoir faire des câlins à grand-papa et grand-maman. Cette fillette est vraiment incroyable, on était vraiment heureux de pouvoir les prendre dans nos bras.»

À noter que début mai, une institutrice de l'Indiana avait développé un système similaire pour pouvoir étreindre ses élèves et les sensibiliser aux diverses directives sanitaires liées au coronavirus.

J.Z

Créé: 15.05.2020, 06h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.