Mardi 23 janvier 2018 | Dernière mise à jour 00:09

Effroyable Ils naissent en France et meurent au Liban et en Turquie

L’association L214, CIWF France et la Fondation Brigitte Bardot ont révélé, le 12 avril, une nouvelle vidéo tournée dans deux abattoirs turcs et un libanais. Attention à la dureté des images.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Un jeune bovin est entravé par une corde accrochée à l’une de ses pattes. De force, un des employés renverse sa tête et la maintient plaquée au sol en enfonçant ses doigts dans son œil. Le jeune bovin est saigné au sol et perd la vie», peut-on lire en commentaire de l’effroyable vidéo, dévoilée le 12 avril sur le site de l'association de défense des animaux L214.

Ce reportage, réalisé par L214, CIWF France et la Fondation Brigitte Bardot, dénonce ainsi le calvaire de milliers de bovins nés en France et exportés chaque année vers le Maghreb et le Moyen-Orient. Ces images, presque insupportables, ont été tournées dans deux abattoirs turcs et un abattoir libanais.

Une maltraitance inacceptable!

Chaque année, plus de 3 millions d’animaux sont exportés hors de l'Union Européenne (UE) dans des conditions déplorables: entassés, privés d'eau et de nourriture. Après avoir parcouru des milliers de kilomètres, les survivants sont battus, suspendus encore conscients, saignés sans être insensibilisés dans les différents abattoirs. Une maltraitance inacceptable!

«Nous avons adressé une lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle qui ne se sont pas encore engagés pour une limitation à 8h de la durée des transports et pour l’arrêt des exportations d’animaux vivants hors de l’UE», ont informé les trois associations. (Le Matin)

Créé: 13.04.2017, 11h10

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters