Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 09:06

USA Noirs et LGBT+ sont discriminés par les chauffeurs privés

Les passagers noirs de peau et ceux qui soutiennent ou appartiennent à la communauté LGBT+ voient plus souvent leurs courses annulées par les Véhicule de Tourisme avec Chauffeur (VTC), selon une étude.

Certains chauffeurs de VTC annulent les demandes de courses qui leur sont faites en fonction de la photo de profil des clients (Photo d'illustration).

Certains chauffeurs de VTC annulent les demandes de courses qui leur sont faites en fonction de la photo de profil des clients (Photo d'illustration). Image: Dan Gold/Unsplash

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lorsqu'ils réservent une course auprès d'un service de Véhicule de Tourisme avec Chauffeur (VTC), les voyageurs appartenant à la communauté LGBT+ ou la soutenant ainsi que les personnes noires de peau sont plus susceptibles de voir leur course annulée. C'est du moins ce que démontrent les résultats d'une étude menée par deux chercheurs américains reprise dans divers médias.

Pour établir ces observations, les auteurs de l'étude ont d'abord créé plusieurs profils de voyageurs factices en variant divers paramètres sur la photo de profil: femme ou homme, couleur de peau caucasienne ou noire, doté d'un filtre aux couleurs du drapeau arc-en-ciel ou non.

Trois minutes pour accepter

Au total, les chercheurs ont effectué quelques 3200 demandes de courses avec les différents profils. Chaque conducteur de VTC disposait de trois minutes pour accepter ou refuser la course, c'est-à-dire le temps estimé par les chercheurs pour analyser rapidement le profil du passager. Une fois les trois minutes écoulées, les auteurs annulaient eux-même la demande de course.

Résultat: la clientèle qui affiche son soutien à la communauté LGBT+ (filtre arc-en-ciel sur la photo de profil) subit deux fois plus d'annulations que celle dont le reste neutre. De même, les profils des personnes noires avaient trois fois plus de risque de se voir refuser une course que ceux des personnes blanches.

L'heure joue un rôle

Autre information intéressante: la tolérance des chauffeurs varie selon l'heure de la journée. En effet, les auteurs ont constaté qu'à l'heure de pointe, les trajets des personnes noires n'étaient pas annulés, contrairement à ceux des personnes LGBT+.

Conclusion des deux Américains: l'augmentation automatique des tarifs des courses lors des heures de pointe convainc les chauffeurs d'accepter une course sollicitée par un passager noir – mais n'est pas suffisamment incitative pour accepter les personnes gay-friendly.

(lph)

Créé: 06.10.2019, 12h02


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.