Dimanche 20 août 2017 | Dernière mise à jour 07:31

Inédit Le festival de la nudité a débuté à Bienne

Sur les 18 troupes professionnelles invitées à Bienne au festival «Body and Freedom» qui se déroule aujourd’hui et demain, six se sont dénudées au coup d’envoi, à 13 heures.

Réalisation: Laura Juliano


Galerie photo

Le festival de la nudité à Bienne

Le festival de la nudité à Bienne La Ville de Bienne a été le théâtre d'une performance artistique un peu particulière: le festival de la nudité.

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le festival a ses détracteurs, comme le vice-président de l’UDC Mathias Müller et l’opticien apolitique Yves Perret, mais un service de sécurité privé veille au grain.

«Les passants se verront imposer la vue de ces nus sans rien avoir demandé», s’inquiétait la section locale de l’UDC. «Faux: qui voudra éviter les nus pourra le faire grâce à des affiches placées en bordure de la zone autorisée», a rétorqué l’organisateur Thomas Zollinger.

Un festival de performances entièrement dédié à la nudité dans l’espace public, c’est du jamais-vu. «Spécifiquement et avec autorisation officielle», c’est même une première mondiale. La rue de Nidau restera «habillée», mais dans les rues et la place adjacentes ainsi qu’en vieille-ville, il y aura de tout. L’artiste new-yorkaise Miru Kim dormira deux fois pendant six heures, à la croisée de deux rues. Le public pourra s’exposer dans un sauna équipé d’une fenêtre panoramique qui permet d’être vu mais pas de voir. A Bienne, le règlement communal autorise la nudité dépourvue de caractère sexuel. Le Service de la culture s’est impliqué avec une garantie de déficit de 10 000 francs. Pour ne pas voir les attributs des participants, l’opticien Yves Perret (62 ans) s’est fabriqué des lunettes opaques en meulant les verres.

GoTopless à Genève

Dimanche, c'est Genève qui prendra le relai, avec la GoTopless Pride non autorisée à Neuchâtel". A l'occasion de la 8e édition de la Journée internationale GoTopless ce dimanche 23 août, des parades GoTopless Pride se dérouleront dans plus de soixante villes dans le monde entier", précisent les organisateurs. Dans une action commune, "femmes et hommes affirment et fêtent l'égalité des droits". Ceci en revendiquant le droit de montrer "les mêmes parties de son corps, y compris la poitrine", sur le principe d’égalité des sexes. La GoTopless Pride devait avoir lieu à Neuchâtel et se déroulera finalement à Genève, à 13h, Bain des pâquis, quai du Mont Blanc.

Une manifestation GoTopless à San Francisco

Lucie Barathieu, coordinatrice de GoTopless en Suisse explique qu'alors que de nombreuses villes modernes, comme New York autorisent le topless, Neuchâtel affirme vouloir préserver « l’ordre, la sécurité, la tranquillité, la moralité, la santé ou la salubrité publique » en refusant le défilé seins nus des miliant-e-s de l’association GoTopless. "Est-ce donc l'effet des seins nus des femmes en public mais pas ceux des hommes ? Ca fait 80 ans que la poitrine des hommes ne porte plus atteinte au bon ordre, aux bonnes moeurs et à la salubrité publique alors pourquoi celle des femmes ? Cette ville semble être tombée dans une apathie de la liberté corporelle des femmes et de l'égalité des sexes" déclare-t-elle. Dans sa réponse, la ville précise que les jeunes enfants pourraient être affectés par la vue de seins nus. "Ceci est stupide et rétrograde. Le sein de la femme est ce que voit et tète un nouveau-né dès sa naissance ! L'allaitement devrait-il être interdit selon la ville de Neuchâtel ? Quel manque de bon sens!", conclut Lucie Barathieu. (Le Matin)

Créé: 21.08.2015, 18h15


Sondage

Faut-il établir une liste noire fédérale pour les éleveurs qui maltraitent les animaux?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.