Vendredi 15 novembre 2019 | Dernière mise à jour 20:25

Choc Une pub choc qui dénonce avec humour les abus sexuels

Si vous avez raté cette campagne virulente contre le harcèlement sexuel, regardez! Ça vaut le détour. Attention, certaines images et certains propos peuvent choquer.


«Handsaway» («Mains ailleurs»)

Cette application, lancée il y a un peu plus d’un an, donne la possibilité aux utilisateurs de témoigner et d'échanger leurs mauvaises expériences. L'application joue également un rôle d'alerte puisque les victimes peuvent préciser le lieu de l’agression et prévenir ainsi les abus futurs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois hommes à une soirée. La scène, à priori, banale tourne rapidement à la dérision quand les pénis des fêtards se détachent d'eux pour entamer une course effrénée dans les rues à la recherche de femmes.

Cette campagne virulente, signé de l'agence TBWATBWA\Paris, a été réalisée par Bishop and Gruber pour l'application «Handsaway» («Mains ailleurs», lire ci-contre) dans le but de dénoncer les violences faites aux femmes.

«Juste un trou»

«Dans la rue, la nuit, il y en a qui traînent en bande, ils cherchent qu'à baiser. C'est vraiment leurs bites qui prennent le contrôle»; «C'est quand même ouf d'être traitée de salope alors que, juste, je portais une jupe»; «Pour certains, on n'est plus qu'un objet, juste un trou, un aspirateur à bite», peut-on entendre en fond sonore. Ces violentes assertions sont «de vrais témoignages de femmes», précise la vidéo, sortie le 25 janvier dernier.

Faustin Claverie, l'un des deux créateurs du projet, a confié à nos confrères de francetvinfo.fr que «l'idée est partie du langage courant, puisqu'on dit qu'un homme obsédé pense avec sa bite. Les pénis prennent tellement le contrôle de l'homme qu'ils vivent leur propre vie».

Créé: 30.01.2018, 16h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.