Vendredi 16 novembre 2018 | Dernière mise à jour 08:39

Chine Une raie accrochée à son pénis, il vit un calvaire

Un baigneur a vécu de longues minutes douloureuses après s'être fait piquer par un animal marin.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un jeune homme a été victime d'une très douloureuse mésaventure, samedi dernier sur une plage de Sanya, sur l'île chinoise d'Hainan. Alors qu'il profitait d'une bonne baignade, le nageur s'est fait piquer par une raie au niveau des parties intimes. Le malheureux, tordu de douleur, est retourné tant bien que mal sur la plage, une épine de la queue de l'animal toujours accrochée à son pénis.

Dans l'incapacité de se détacher de la raie, le jeune homme a dû prendre son mal en patience et attendre l'arrivée des secouristes, raconte le «Mirror». Ceux-ci n'ayant pas les instruments adaptés à ce genre d'intervention, il leur a fallu improviser.

Sous le regard des autres baigneurs, smartphones à la main, le Chinois a finalement pu être tiré de sa fâcheuse posture. Malgré la vive douleur, le baigneur est parvenu à se relever brièvement. Il a tout de même été emmené à l'hôpital pour un contrôle. Quant à la raie, elle est morte sur la plage, selon des témoins. (Le Matin)

Créé: 07.09.2018, 09h17

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.