Samedi 20 juillet 2019 | Dernière mise à jour 08:00

Surdicécité Sensibiliser au quotidien des sourdaveugles

A l'occasion de la journée internationale de la surdicécité ce jeudi, l'UCBA distribuera des flyers dans certaines gares de Suisse pour sensibiliser les passants.

On parle de surdicécité lorsqu’une personne vit avec une atteinte simultanée de sa vue et de son ouïe.

On parle de surdicécité lorsqu’une personne vit avec une atteinte simultanée de sa vue et de son ouïe. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans le cadre de la journée de la surdicécité ce jeudi, des fascicules seront distribués dans les gares de Lausanne, Genève, Neuchâtel, Zurich, St-Gall et Berne afin se sensibiliser le public au quotidien des quelque 50'000 personnes malentendante-malvoyante en Suisse.

Sur le flyer, un lien renverra à une vidéo où l'on voit une personne malvoyante et malentendante se préparer un chocolat froid. Trouver le cacao, ouvrir l'emballage, verser le lait sans qu'il ne déborde du verre: tels sont les défis auxquels elle doit notamment faire face.

Dans un communiqué, l'Union centrale suisse pour le bien des aveugles (UCBA) rappelle que les personnes atteintes de surdicécité ne peuvent compenser la perte de l'ouïe par la vue ou la perte de la vue par l'ouïe. Elles souffrent par ailleurs souvent d'isolement social.

(ats/nxp)

Créé: 25.06.2019, 16h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.