Jeudi 23 novembre 2017 | Dernière mise à jour 22:41

Campagne La Suisse aime les étrangers, et le dit!

Des Zurichois ont mis sur pied un site participatif qui montre les liens positifs unissant les Suisses et les étrangers. Des photos affluent de partout.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

 «On n’imagine pas nos vies sans un melting-pot multiculturel, et on a voulu le montrer.» Silvan et deux de ses amis, Berni et Rolph, ont lancé un site Internet pour montrer à quel point, en Suisse, le quotidien des Helvètes et des étrangers sont imbriqués. «On aime avoir des gens de toutes les nationalités et de toutes les couleurs à nos côtés. Ce sont nos amis, nos amours, nos associés, nos collègues ou des gens à qui nous avons affaire tous les jours.»

Appelé «Ohne dich» (sans toi, en allemand) le site permet de charger une photo de soi aux côtés d’une personne d’origine étrangère et d’ajouter une phrase pour expliquer ce que signifierait l’absence de cette dernière. Ce qui donne: «Sans toi, la vie aurait moins de piquant», ou «Sans toi, je n’aurais pas fait les 400 coups».

Mis en ligne depuis mardi soir, le site et la page Facebook rencontrent un franc succès. «En l’espace de 24 heures, on avait déjà 800 fans sur Facebook!» raconte Silvan, 39 ans. Et depuis, les chiffres n’arrêtent pas de monter. Hier après-midi, plus de 400 photos avaient été chargées sur ohnedich.ch et la page comptait 2900 fans. «J’avoue, on a été complètement débordés!» rigole le Zurichois. Parmi les photos envoyées, beaucoup de couples mixtes qui en profitent pour clamer leur amour. Mais aussi des amis ou des collègues. «Il y a des choses très classes et imaginatives. On est surpris, c’est ça aussi, le charme des réseaux sociaux.»

Cette idée a germé dans la tête des trois compères après les votations du 9 février et l’acceptation de l’initiative de l’UDC. «On a vu les articles très négatifs où on parle de la haine de l’étranger. Et au lieu de se plaindre de ça, on voulait mettre sur pied un projet positif.» Le trio refuse toutefois toute étiquette politique. Les concepteurs veulent faire traduire leur site le plus vite possible en français.

Participation romande

«Des Romands participent déjà à notre projet et nous aimerions intégrer la Suisse romande, aussi à cause du résultat des votations dans cette région», explique Silvan. Ils prévoient aussi d’autres langues afin que le projet touche également l’étranger «Le but est de montrer que la Suisse n’est pas peuplée de xénophobes et que de belles choses s’y passent.» (Le Matin)

Créé: 22.02.2014, 13h49


Sondage

Combien de cafés buvez-vous pas jour, en moyenne?






S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.