Lundi 30 mars 2020 | Dernière mise à jour 16:21

États-Unis L’inventeur du «copier-coller» est décédé

L’Américain Lawrence Tesler avait créé la célèbre fonction, lancée en 1983.

Lawrence «Larry» Tesler, photographié en 2007.

Lawrence «Larry» Tesler, photographié en 2007. Image: Wikipedia

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’inventeur de la très populaire commande informatique dite du «copier-coller» est mort à l’âge de 74 ans cette semaine, d’après une annonce de l’entreprise Xerox postée sur Twitter mercredi.

Lawrence «Larry» Tesler, né à New York en 1945, avait fait une partie de sa carrière chez le fabricant d’imprimantes américain. «L’ancien chercheur de Xerox avait inventé le couper/copier et coller, le trouver/remplacer et bien d’autres commandes», a précisé Xerox.

Chez Amazon, Apple ou Yahoo

«Votre journée de travail est plus facile grâce à ses idées révolutionnaires. Larry s’est éteint lundi, veuillez vous joindre à nous pour honorer sa mémoire».

Diplômé de l’université de Stanford dans la Silicon Valley en Californie, Lawrence Tesler était spécialisé dans les interactions entre les humains et les machines. Il avait notamment travaillé pour Amazon, Apple, Yahoo et le centre de recherche de Xerox à Palo Alto.

La capacité à «couper» et «coller» un morceau de texte sans passer par de nombreuses étapes compliquées aurait été inspirée par une technique antérieure à l’ère numérique, qui consistait à couper des portions de phrases imprimées et à les fixer ailleurs avec du ruban adhésif. La commande est entrée dans les moeurs grâce à Apple, qui l’avait installée sur l’ordinateur Lisa en 1983 et sur le Macintosh l’année suivante.

Pour tout le monde

Le co-fondateur d’Apple, Steve Jobs, avait débauché Larry Tesler de chez Xerox en 1980. L’ingénieur y a passé 17 ans, accédant à la position de chef scientifique. Il a ensuite créé une start-up d’éducation et a effectué des missions de travail sur l’expérience-utilisateur chez Amazon et Yahoo.

Larry Tesler «combinait sa formation en science de l’informatique avec une contre-culture selon laquelle les ordinateurs devraient être pour tout le monde», a réagi le musée de l’histoire informatique de la Silicon Valley. (AFP/Le Matin)

Créé: 20.02.2020, 09h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.