Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 08:34

Rome Ces miracles parfaits qui font les saintes et les saints suisses

Après Nicolas de Flüe et Maria Bernarda Bütler, la Suisse va compter dimanche une sainte de plus, la Fribourgeoise Marguerite Bays.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Contrairement à l'Irlande ou l'Italie, où ils se comptent en centaines, la Suisse est une terre chiche en saints catholiques. Depuis l'avènement du christianisme, le Vatican n'en avait reconnu que deux et très récemment. Saint-Nicolas de Flüe (1417-1487) a été canonisé en 1947 et Santa Maria Bernarda Bütler (1848-1924), une religieuse argovienne missionnaire en Amérique du sud, a été sanctifiée par Benoît XVI en 2008.

Une miraculée de 23 ans

Ce dimanche, la Suisse comptera une nouvelle sainte, la Fribourgeoise Marguerite Bays (1815-1879). Une fois n'est pas coutume, une jeune miraculée participera à la cérémonie prévue à Rome le 13 octobre. Viriginie Baudois, 23 ans, esthéticienne de profession, doit sa vie à l'intercession de Marguerite, alors qu'elle avait passé sous la roue d'un tracteur en 1998 à Siviriez (FR).

Un alpiniste sauvé

Pour devenir sainte, il faut avoir eu une vie exemplaire de piété, mais il faut aussi avoir fait, depuis l'au-delà, deux miracles attestés par l'Eglise. En son temps, Marguerite Bays était couturière dans une famille simple à Siviriez. C'était une laïque qui travaillait au ménage et aux champs entre deux prières. Atteinte d'un cancer, elle a guéri soudain le 8 décembre 1854, jour de la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception. Ensuite, elle a porté les stigmates du Christ, dont l'authenticité a été établie à l'époque. En 1929, débuta l'ouverture de son procès en béatification. Mais il fallait un miracle... En 1940, un jeune homme, Marcel Menétrey, survécut à un accident de montagne à la Dent-de-Lys. Ses deux compagnons avaient dévissés l'entraînant avec la corde. Il invoqua Marguerite Bays et la corde se rompit sans explication... Pour cette intercession, elle a été béatifiée en 1995 par Jean Paul II.

Un accident de tracteur

Le deuxième miracle est celui de Virginie Baudois. Le Vatican l'a reconnu en janvier dernier. L’événement est tout récent, il remonte au 6 mars 1998 devant la maison familiale. Virginie, 22 mois, chute du tracteur où elle est assise. Le grand-père, Norbert Baudois, ne peut pas la dégager à temps. La roue passe sur tout le corps et la tête. Il faut craindre le pire, mais le grand-père invoque Marguerite Bays. Quelques secondes plus tard, la petite commence à pleurer dans ses bras. Elle n’a absolument rien, alors qu'elle aurait dû être écrasée. C'est le miracle qui manquait pour la canonisation. Ce sera ce dimanche par le pape François.

Un cancer du cerveau

Bien entendu, pour être attesté, le miracle fait l'objet d'une enquête poussée du Vatican, avec l'audition de témoins, de spécialistes et de médecins. Mais à la fin, ce sont le mystère et la foi qui l'emportent sur la rationalité des faits. A la première sainte suisse, Santa Maria Bernarda, on attribua la guérison spontanée d'un cancer au cerveau d'un bébé en 1967 en Colombie. En juillet 2007, un décret papale lui attribua la guérison d'une femme médecin en Colombie, qui était atteinte d'une broncho-pneumopathie chronique obstructive. Ce qui ouvrit la voie à la canonisation.

Paralysie cérébrale et épilepsie

Même à Nicolas de Flüe, il a fallu attribuer des miracles, près de cinq cents ans après sa mort. Une procédure en béatification avait été ouverte depuis longtemps. Mais, au milieu du 20ème siècle, il lui fallait encore trois miracles pour sa canonisation. En 1944, l'Eglise lui reconnut les guérisons miraculeuses de deux femmes soleuroises. La première, Ida Jeker, fut soulagée en juin 1937 de l’épilepsie et d’une plaie purulente. La seconde, Bertha Schürmann, fut délivrée en mai 1939 d’une paralysie cérébrale. Le pape Pie XII accorda une dispense pour le troisième miracle requis! Le 15 mai 1947, l'ermite du Ranft de Sachseln (OW) fut canonisé.

Eric Felley

Créé: 10.10.2019, 13h47


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.