Mercredi 14 novembre 2018 | Dernière mise à jour 11:50

Bilan «Nous sommes très satisfaits»

Les dirigeants de Swiss Olympic avaient le sourire au moment de dresser le bilan de la quinzaine olympique à Sotchi dans les murs de la Maison suisse.

Gian Gilli, chef de la délégation suisse, tire un bilan positif des Jeux de Sotchi.

Gian Gilli, chef de la délégation suisse, tire un bilan positif des Jeux de Sotchi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Avec onze médailles - 6 d'or, 3 d'argent, 2 de bronze -, la récolte est correcte. Même si elle reste en deça du résultat de Calgary en 1988 (15/5-5-5) malgré un nombre d'épreuves au programme largement supérieur (98 titres attribués en 2014, 46 en 1988).

"On peut se réjouir que les sports d'hiver soient si actifs en Suisse", relève le chef de mission, Gian Gilli. "Fin janvier, nous avions planifié dix médailles, nous sommes donc très satisfaits."

Parmi les médailles les plus étonnantes figure bien sûr le bronze des filles en hockey sur glace. "C'est pour nous une très grande satisfaction de décrocher un trophée dans un sport collectif. Nous n'avions tablé sur aucune médaille en hockey dans nos prévisions. J'ai été vraiment conquis par la passion que ces filles ont mise pour aller chercher le bronze. Pour les messieurs, je suis un peu déçu. Nous attendions un peu mieux que des matches qui se terminent sur un score de football et une élimination précoce."

Le Grison, dont c'est le dernier mandat de chef de mission puisqu'il quitte Swiss Olympic, a fait le tour de toutes les disciplines. Il est satisfait des trois médailles du ski alpin, même s'il regrette que Lara Gut (en super-G) et Carlo Janka (en descente) soient passés près du podium. En revanche, il est resté un peu sur sa faim avec le freestyle. Les nouvelles disciplines auraient dû rapporter quelques médailles à la Suisse, il n'y en a aucune. Le skicross n'a pas été aussi prolifique qu'espéré. Mike Schmid a dû déclarer forfait, et Fanny Smith a manqué sa demi-finale.

Au-delà des médailles, Gian Gilli se réjouit de la place toujours plus importante prise par les femmes. "Elles se sont montrées beaucoup plus fortes qu'à Vancouver avec cinq médailles à leur actif, contre une seule au Canada (réd: Olivia Nobs, 3e en snowboardcross). Même dans la répartition des diplômes, sur les 26 accessits, seize sont l'oeuvre de nos sportives." Cela souligne les grands progrès du sport féminin en Suisse. Reste maintenant à l'encourager. (SI/Le Matin)

Créé: 23.02.2014, 14h07

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.