Mardi 11 décembre 2018 | Dernière mise à jour 01:48

Dopage Une documentaire accuse encore la Russie

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a fait part de sa consternation dans un communiqué.

L'ARD a notamment diffusé des images d'un entraîneur, Vladimir Mokhnev, suspendu mais toujours en charge d'un groupe d'athlètes dans une province reculée de Russie.

L'ARD a notamment diffusé des images d'un entraîneur, Vladimir Mokhnev, suspendu mais toujours en charge d'un groupe d'athlètes dans une province reculée de Russie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a fait part lundi de sa consternation après la diffusion d'un documentaire de la chaîne allemande ARD accusant l'athlétisme russe de toujours enfreindre la réglementation antidopage. «L'AMA a visionné le documentaire de la chaîne ARD contenant de nouvelles accusations sur des pratiques délictueuses de personnes évoluant dans le système antidopage russe et elle est consternée», a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Ce documentaire présente plusieurs exemples d'athlètes et entraîneurs russes qui continuent de violer les règles de la Fédération internationale (IAAF) et de l'AMA. L'ARD a notamment diffusé des images d'un entraîneur, Vladimir Mokhnev, suspendu mais toujours en charge d'un groupe d'athlètes dans une province reculée de Russie. Dans un enregistrement audio présenté comme impliquant Anna Antselovich, la nouvelle directrice générale de l'Agence antidopage russe (Rusada), une athlète est avertie par la dirigeante d'un contrôle antidopage à venir.

«Au moment où la confiance en notre sport est malmenée, ces accusations troublantes ne vont pas renforcer la confiance dans le système de lutte russe contre le dopage, au moment où les athlètes propres en ont le plus besoin», a regretté le président de l'AMA, Craig Reedie. «Ces allégations suggèrent qu'il y a encore beaucoup de travail à faire en Russie et que nous allons avoir besoin de la coopération pleine et entière des autorités russes pour effacer les dommages causées», a-t-il poursuivi.

Dopage systématique

ARD avait lancé un pavé dans la mare le 3 décembre 2014 avec la diffusion d'un premier documentaire intitulé «Dossier secret sur le dopage: comment la Russie produit ses vainqueurs», révélant un dopage systématique couvert par les autorités nationales dans l'athlétisme. Le CIO avait demandé l'ouverture d'une enquête et l'AMA avait mis en place une commission d'enquête sur les allégations de la chaîne allemande.

Début novembre, la commission d'enquête indépendante mandatée par l'AMA a publié un rapport mettant en lumière un dopage organisé dans l'athlétisme russe, au sein duquel l'Agence russe antidopage (Rusada) a aidé à dissimuler des cas positifs impliquant des athlètes russes. L'AMA a dans la foulée déclaré la Rusada et le laboratoire moscovite antidopage non conformes au Code mondial antidopage.

Peu après, l'IAAF a suspendu la Russie de toute compétition d'athlétisme, ouvrant la porte à une possible absence des athlètes russes aux JO de Rio en août 2016.

(si/nxp)

Créé: 07.03.2016, 21h04

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.