Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 05:19

Voile Alan Roura, «le rhum, ce sera après le Rhum»

Le marin suisse se prépare à une Transat musclée. Il fera la fête à Pointe-à-Pitre, pas avant.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cette Route du Rhum, il est bien décidé à la terminer. Alan Roura n'a pas oublié sa galère d'il y a quatre ans. Ses escales techniques, son abandon. Depuis, le jeune marin a pris de la bouteille et c'est avec un Vendée Globe dans son sac qu'il repart à l'assaut de l'Atlantique.

Dans une Ville de Saint-Malo qui ne s'endort jamais pendant le grand raout du Rhum, le skipper est sage comme une image. Il garde toute son énergie pour le combat qu'il s'apprête à mener en solitaire dès dimanche à 14 heures.

En attendant le grand départ, c'est sur son nouveau bateau, «La Fabrique», qu'il s'est prêté au jeu de l'interview express.

Créé: 01.11.2018, 10h44

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.