Lundi 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour 07:38

Athlétisme Bosse et Van Niekerk au rendez-vous

Le Sud-Africain Wayde Van Nierkerk sur 400 m et le Français Pierre-Ambroise Bosse sur 800 m ont remporté l'or mardi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Sud-Africain Wayde Van Nierkerk sur 400 m, mais à près d'une seconde de son record du monde (43.98 contre 43.98), et dans une moindre mesure le perchiste américain Sam Kendricks (5,95 m) ont tenu leurs rôles de favoris, mardi soir aux Mondiaux de Londres.

Joueur de poker et cheval fou d'une discipline qui n'en manque pas, le Français Pierre-Ambroise Bosse a raflé la mise sur 800 m, en l'absence du roi David Rudisha. Sans l'opposition du Botswanais Isaac Makwala, forfait en raison d'un virus intestinal qui l'avait déjà privé des séries du 200 m la veille, Van Niekerk (25 ans) n'a pas eu à puiser dans ses réserves.

Le champion racé de Bloemfontein doit encore préserver des forces pour le doublé 400/200 m, avec encore les demi-finales et la finale du demi-tour de piste à disputer.

Acide lactique

«C'est fou de gagner à nouveau le titre mondial. J'ai l'habitude de l'acide lactique dans les jambes mais ça ira mieux dans quelques minutes», a remarqué WVN. A distance, le Bahaméen Steven Gardiner (21 ans) et Qatari d'origine soudanaise Abdalelah Haroun (20 ans) ont complété le podium et averti WVN qu'il ne pourrait pas se reposer sur ses lauriers.

Kendricks, qui a donné plusieurs semaines de son temps au service national cet hiver, a poursuivi sa série d'invincibilité de la saison estivale.

«Après mon dernier saut, j'ai couru embrasser ma mère et mon père. Ils représentent tout. Mon coach et ma petite amie étaient là aussi. Un grand moment. Ce titre est l'aboutissement de cette série de dix victoires de suite avec laquelle je me suis présenté ici», a souligné Kendricks, doté d'une vitesse ascensionnelle sans pareille.

L'Américain était arrivé à Londres fort de la meilleure performance mondiale (MPM) de la saison, 6,00 m aux Championnats des Etats-Unis fin juin.

Dans une discipline hautement aléatoire, avec des vainqueurs différents lors de chaque grand championnat, la régularité du Français Renaud Lavillenie, troisième (5,89 m) et devancé aux essais par le Polonais Piotr Lisek, est remarquable. Le champion olympique de Londres-2012, également recordman du monde (6,16 m), est monté sur son 5e podium mondial en cinq éditions mais n'a toujours pas décroché l'or mondial.

Poker gagnant

Au pied du podium aux Jeux de 2016, «alors que je me sentais assez fort pour aller provoquer David Rudisha pour l'or», Bosse était arrivé aux Mondiaux sur la pointe des pieds, souffrant à un ischio-jambier et n'ayant que trois courses à son actif.

«Mais je suis un joueur de poker et je dois être là, c'est mon boulot», avait assuré le Nantais. Après avoir passé les séries et, difficilement, les demi-finales, repêché au temps, Bosse a réussi son coup de poker en attaquant à 200 m de l'arrivée et en résistant jusqu'au bout à ses adversaires.

La Tchèque Barbora Spotakova, double championne olympique en 2008 à Pékin et 2012 à Londres, est inusable. La détentrice du record du monde (72,28 m) depuis 2008 a remporté à 36 ans le titre de au javelot, grâce à un jet à 66,76 m. (afp/nxp)

Créé: 09.08.2017, 00h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.