Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 13:23

Athlétisme «Personne ne pourra me retirer ma victoire»

«Il n'y avait aucune arrogance», a expliqué Mahiédine Mekhissi à propos de son geste qui l'a vu ôter son maillot à l'arrivée de son 3000 m steeple victorieux, et qui lui a valu une disqualification.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

"Apparemment je suis disqualifié", a écrit Mekhissi sur son compte Facebook.

"J'ai trop de respect pour mes adversaires et d'amour pour mon sport pour accepter de passer pour un anti-sportif. Personne ne pourra me retirer ma victoire et la sensation et le bonheur absolu ressenti en franchissant la ligne d'arrivée", ajoute-t-il. "Désolé je pensais simplement célébrer ma victoire comme un joueur de foot, il n'y avait aucune arrogance envers mes adversaires et le public."

Le demi-fondeur avoue par ailleurs ne pas savoir s'il prendra part au 1500 m des Championnats, dont les séries sont programmées vendredi matin. "À l'heure qu'il est, je ne sais pas si je vais prendre le départ du 1500 m demain matin, je n'ai pas le moral. Quoiqu'il arrive, je respecterai la décision des juges, que je sois d'accord ou non et même si le résultat sportif se trouve au final faussé", conclut-il avant de remercier ses supporters. (SI/Le Matin)

Créé: 15.08.2014, 10h06


Sondage

Selon vous, qui mérite de remporter le prix "The Best FIFA"











Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.