Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 12:40

Athlétisme Christian Coleman: «Je ne bois que de l'eau»

Le sprinter américain, suspecté de dopage, a souhaité mettre les choses au clair.

Christian Coleman sera le favori du 100m aux Mondiaux de Doha.

Christian Coleman sera le favori du 100m aux Mondiaux de Doha. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’affaire paraissait réglée, tout du moins d’un point de vue réglementaire. Mais Christian Coleman, grand favori du 100 mètres des prochains Mondiaux d’athlétisme à Doha, a jugé utile de clarifier à nouveau les choses. Suspecté de dopage et sous le coup d’une suspension après avoir manqué trois contrôles en moins de douze mois, le sprinter américain avait finalement été blanchi par l’Agence américaine antidopage (USADA), coupable d’une erreur dans les dates. L’athlète a pris la parole mercredi, d’abord sur son compte Instagram, puis via une vidéo postée sur YouTube.

Coleman a certes reconnu ses manquements en termes de localisation: «Personne n’est parfait, chacun peut faire des erreurs, moi aussi, je suis un être humain de 23 ans.» Mais le demi-mea culpa a vite été suivi d’une contre-attaque. «L’Usada ne connaît même pas ses propres règles! Je me sens comme une victime, des informations erronées ont fuité, ma réputation est entachée et j’ai perdu potentiellement 150 000 dollars en primes de meetings (ndlr: il avait dû renoncer à courir à Birmingham et Zurich, en août)», s’est plaint l’Américain, qui réclame des excuses publiques à l’instance antidopage.

«Je ne serai jamais positif»

Christian Coleman a «profité» de l’occasion pour clamer à nouveau, haut et fort, son innocence. «Je mets tout mon cœur et mon âme dans l’athlétisme et j’ai travaillé dur pour être là aujourd’hui, a-t-il plaidé. Je ne devrais pas avoir à me défendre mais pour la première et dernière fois, je ne prends absolument AUCUN complément ou poudre protéinée. Rien, même d’autorisé, pour m’aider à récupérer. Je travaille dur à l’entraînement, je ne bois que de l’eau et du Powerade. Je n’ai jamais été contrôlé positif et je ne le serai jamais. Je suis le plus grand défenseur du sport propre.»

Comme ça, tout est clair… «Je suis impatient d’être à Doha et de ramener des médailles», conclut Christian Coleman.

Créé: 11.09.2019, 18h54

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.