Dimanche 16 juin 2019 | Dernière mise à jour 06:01

Athlétisme L'IAAF maintient la suspension de la Russie

Malgré des «évolutions positives», la Fédération internationale prolonge la suspension des athlètes russes dans ses compétitions.

La Task Force de l'IAAF a été troublée par certaines révélations.

La Task Force de l'IAAF a été troublée par certaines révélations.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a maintenu samedi la suspension de la Russie, bannie depuis novembre 2015 en raison d'un vaste scandale de dopage et de corruption, a-t-on appris de source proche du dossier.

C'est la 11e fois que le Conseil de l'IAAF, réuni à Monaco, recale les Russes, dont l'ultime apparition sous leurs couleurs dans une compétition internationale d'athlétisme remonte aux Championnats du monde en 2015 à Pékin.

L'IAAF reste ainsi la dernière grande instance du sport mondial à bannir la Russie, réintégrée par le Comité international olympique (CIO) et l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Révélations troublantes

Le rapport de la Task Force mise en place pour juger des progrès des Russes dans la lutte antidopage a certes noté des «évolutions positives», selon une source proche du dossier, comme le remboursement des frais (2,8 millions d'euros) générés par le traitement du scandale ainsi que l'accès aux données du laboratoire antidopage de Moscou.

Mais la Task Force a été «troublée» par les récentes révélations sur des entraîneurs continuant à exercer après avoir pourtant été suspendus pour dopage ou l'affaire Lysenko, selon la même source.

Le Sunday Times a en effet révélé le 2 juin que des responsables de la Fédération russe d'athlétisme ont aidé dans sa défense le vice-champion du monde du saut en hauteur Danil Lysenko, suspendu en août 2018 pour ne pas s'être rendu disponible à des tests antidopage.

Ils ont fabriqué des documents afin de prouver qu'il était trop malade pour fournir sa localisation en vue de contrôles inopinés et sont allés jusqu'à inventer une clinique fantôme à Moscou où il aurait été soigné.

Pas aux Mondiaux?

La suspension de la Russie est donc prolongée au moins jusqu'au prochain Conseil de l'IAAF qui aura lieu à Doha quelques jours avant les Mondiaux (27 septembre - 6 octobre), ce qui rend hypothétique la présence d'une délégation russe en cas de réintégration à cette date.

Des athlètes russes seront cependant bien présents aux Mondiaux. Ceux qui sont considérés comme irréprochables par un panel antidopage peuvent en effet participer sous drapeau neutre aux compétitions d'athlétisme.

(nxp)

Créé: 08.06.2019, 20h33

Les chroniqueurs du Matin Dimanche


Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.