Mercredi 16 octobre 2019 | Dernière mise à jour 18:55

Athlétisme Les Suisses à Athletissima: Wanders bat son record

Le Genevois a explosé son meilleur temps sur 5000 mètres (13’13’’84) dans une course rythmée (14e rang final). Il échoue à 34 centièmes des minima pour les JO de Tokyo.

Julien Wanders.

Julien Wanders. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«J’ai réussi la course que j’attendais depuis très longtemps.» Julien Wanders a tenu tête aux plus grands durant le 5000 mètres d’Athletissima. Le Genevois a retranché près de six secondes à son record personnel (13’13’’84), ne cédant que dans le dernier tour (14e rang final). «C’était incroyable de pouvoir accrocher le groupe des leaders. J’ai décidé de passer en tête après 3000 mètres même si j’étais déjà limite. Je voulais enflammer la course. Cela m’a peut-être coûté du jus mais ça m’a boosté mentalement.»

La Pontaise a été le théâtre d’un triplé éthiopien avec la victoire de Yomif Kejelcha, juste au-dessus des 13 minutes (13’00’’56).


Le relais suisse troisième

Ajla Del Ponte, Sarah Atcho, Salomé Kora et Mujinga Kambundji.

Le relais suisse du 4x100 mètres a bouclé la soirée d’Athletissima par une troisième place, vendredi à Lausanne. Salomé Kora, Sarah Atcho, Ajla del Ponte et Mujinga Kambundji n’ont pas battu leur record national, établi l’an dernier au même endroit (42’’29 contre 42’’60). En revanche, les quatre filles ont tenu tête aux Néerlandaises, victorieuses en 42’’33, et aux Chinoises, deuxièmes avec un chrono de 42’’50.


Lyles trop rapide pour Alex Wilson

Alex Wilson, premier Suisse à descendre sous la barre des 20 secondes sur 200m, avait fait l’impasse sur le 100 m vendredi pour se concentrer sur le demi-tour de piste. Sur le tartan de la Pontaise, le sprinteur d’origine jamaïcaine est toutefois resté éloigné de son meilleur chrono avec un temps de 20’’29. «Je suis déçu car je n’étais pas aussi en forme (ndlr : en raison de problèmes aux côtes) que la semaine dernière à La Chaux-de-Fonds», a expliqué Wilson.

Dans une course marquée par la classe et le talent de l’Américain Noah Lyles, auteur du record du meeting avec un temps de 19’’50, soit huit centièmes de mieux qu’Usain Bolt (19’’58), ainsi que de la meilleure performance mondiale de l’année, Wilson n’a pas réussi à s’accrocher aux favoris. Rapidement dépassé par le Canadien Andre De Grasse, Wilson s’est accroché pour boucler la course au 6e rang. A propos du temps supersonique de Lyles, Wilson a dit ce qui suit : «Je peux aussi le faire, il est humain, comme moi.» Pas grand-monde n’avait pris le Bâlois au sérieux lorsqu’il avait annoncé qu’il était capable de descendre sous la barre des 20 secondes. Et pourtant…


Lea Sprunger: «Le jour et la nuit»

En bouclant le 400 m haies d’Athletissima en 55’’24, Lea Sprunger a réalisé son meilleur chrono de la saison, vendredi soir. Une performance par ailleurs synonyme de qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. «C’était l’objectif aujourd’hui et il est rempli, s’est félicitée la Vaudoise, cinquième d’une course remportée par l’Américaine Shamier Little (53’’73). «Ça va clairement mieux. Je dirais même que c’est le jour et la nuit par rapport à mes résultats lors des premières compétitions», a ajouté Lea Sprunger, auteur d’un début de saison compliqué après avoir été freinée par des problèmes de dos. «Je suis enfin parvenue à rester au contact des meilleures. En faisant plein de petites choses de manière plus juste.»


Kambundji se rapproche, Kora des étoiles pleins les yeux

Mujinga Kambundji et Salomé Kora.

Dans un 100 m remporté par la fusée jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce en 10’'74, la sprinteuse bernoise Mujinga Kambundji (7e) s’est rapprochée de la limite pour les Mondiaux. Elle a parcouru le 100m en 11’’27, soit à trois centièmes des minima requis pour les championnats du monde. «Je suis satisfaite. Il y a toujours le moyen de faire un peu mieux, mais c’est bien allé. Je suis bien partie, avant de me crisper dans les 20 ou 30 derniers mètres, lorsque j’ai eu de la peine à tenir le rythme avec les meilleures.»

La Bernoise a décalé sa préparation et n’a pas encore atteint son pic de forme. «J’ai recommencé il y a deux semaines seulement. La saison est encore longue».

L’autre Suissesse, Salomé Kora, a terminé au 8e rang avec un temps de 11’’29. La Saint—Galloise avait été plus rapide il y a une semaine à La Chaux-de-Fonds, lorsqu’elle avait décroché ses minima pour les Mondiaux et les Jeux olympiques avec un chrono de 11’13. Kora découvrait hier la Diamond League. «C’était ma toute première course de Diamond League. J’ai vraiment profité de l’ambiance, c’était génial», a dit la sprinteuse après avoir affronté une de ses idoles, Shelly-Ann Fraser-Pryce. «Elle est tout simplement incroyable! Elle vient d’avoir un enfant et court aussi vite, c’est dingue. Je suis fan d’elle!»


Kariem Hussein: «Je voulais gagner...»

Kariem Hussein, 4e du 400 m haies, a manqué le podium pour 10 centièmes seulement. Il y a une semaine au meeting de La Chaux-de-Fonds, il avait couru pour la première fois de la saison sous les 50 secondes (49’’74). Vendredi à Lausanne, il a bouclé le tour de piste en 50’’00. L’Allemand Luke Campbell a remporté la mise, devant l’Estonien Rasmus Mägi et le Français Mamadou Hann.

«Je voulais gagner cette course, a dit Kariem Hussein. J’avais les capacités pour le faire, je me sentais bien mais malheureusement j’ai mal terminé mon tour de piste». De retour de blessure, Kariem Hussein reste confiant pour la suite de la saison et espère être au top pour les Mondiaux à Doha à la fin du mois d’août. Reste encore cette limite pour les championnats à décrocher. «J’ai encore beaucoup de travail devant moi, je dois rester patient», a expliqué le champion d’Europe du 400 m haies en 2014 à Zurich. «J’ai d’abord dû retrouver ma forme après ma blessure. Maintenant, je suis en train de retrouver ma vitesse.»

Le Thurgovien, qui est passé professionnel après avoir terminé ses études de médecine, se concentre désormais à 100% pour son sport. Comme Léa Sprunger, c’est aux Pay-Bas, à Papendal, qu’il s’entraîne sous les ordres de l’entraîneur Laurent Meuwly. «Je me sens bien à l’entraînement, mais il s’agit maintenant de traduire tout cela en compétition. Pour y arriver, il n’y a que le travail.»


Sarah Atcho: «Je m’inquiète pour ma tête»

Elle a été la première Romande à s’élancer dans le meeting principal. La Vaudoise Sarah Atcho a réalisé son meilleur chrono de la saison (6e en 23’’41). Mais ce n’était toujours pas ça, vendredi soir sur le 200 mètres d’Athletissima. «Je ne serai jamais satisfaite d’un temps supérieur à 23 secondes, a lâché la sprinteuse. Je suis plus rapide à chaque course, je m’approche des minima (ndlr: des 23’’02 qualificatifs pour les Mondiaux de Doha en septembre), mais il me manque un déclic mental. Je n’arrive pas à réaliser en compétition les chronos que je suis capable de faire à l’entraînement.»

Il reste trois mois à la Lausannoise pour y parvenir. «Je ne m’inquiète pas pour ça. J’ai suffisamment de temps devant moi. Je m’inquiète plutôt pour ma tête, a-t-elle poursuivi. Là, c’est frustrant. Je suis consciente de ne pas être à 100%. C’est du reste un choix de planification, car ce serait impossible de maintenir un état de forme optimal jusqu’à Doha. Le pic de forme est prévu pour plus tard. Mais c’est dur de ne ne pas être en mesure de faire des chronos dont on se sait capable. D’autant plus chez moi à Lausanne, devant ma famille et mes amis.»

Créé: 05.07.2019, 20h56

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.