Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 15:10

Dakar Mort d'un motard néerlandais 8 jours après

Le motard néerlandais Edwin Straver, hospitalisé depuis une grave chute lors de la 11e étape du Dakar 2020 en Arabie saoudite, est mort des suites de ses blessures, a indiqué sa femme.

Le Néerlandais, lors du dernier Dakar.

Le Néerlandais, lors du dernier Dakar. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le pilote de 48 ans, qui participait à son troisième Dakar et concourait sans assistance, avait chuté le 16 janvier lors de l'avant-dernière étape et s'était fracturé la colonne vertébrale. Il avait été héliporté vers un hôpital de Ryad et était resté plusieurs jours en soins intensifs, avant d'être rapatrié aux Pays-Bas mercredi.

«Edwin est décédé vendredi matin entouré de ses proches», a déclaré sa femme Anja den Hollander auprès de l'AFP. Les blessures subies étant trop importantes, il a été décidé en consultation avec sa famille de mettre fin à son aide respiratoire, avait rapporté le site néerlandais spécialisé Rally Maniacs.

La 42e édition du Dakar a été endeuillée lors de la septième étape par le décès du motard portugais Paulo Gonçalves. Depuis la première édition du rallye, 25 pilotes y ont trouvé la mort, dont 20 motards. «Nous savons tous que c'est un sport qui comporte des risques. J'essaie de rouler prudemment (...) mais quelque chose peut toujours mal tourner», avait alors réagi Edwin Straver, cité par Rally Maniac.

Créé: 24.01.2020, 13h04

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.