Lundi 20 août 2018 | Dernière mise à jour 12:31

Agressions sexuelles 500 millions pour les victimes de Nassar

Plus de 300 victimes de l'ex-médecin Larry Nassar seront dédommagées par l'Université d'Etat du Michigan.

Larry Nassar a agressé sexuellement des jeunes sportives.

Larry Nassar a agressé sexuellement des jeunes sportives. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Université d'Etat du Michigan (MSU), où exerçait Larry Nassar, a trouvé un accord pour un montant total de 500 millions de dollars.

Cet «accord global» trouvé avec les avocats de 332 victimes d'abus sexuels met fin aux poursuites contre des salariés de l'université impliqués dans le plus grand scandale de l'histoire du sport américain, a précisé la MSU dans un communiqué.

D'autres plaintes visent notamment la Fédération américaine de gymnastique, le Comité olympique américain ou le couple d'entraîneurs Bela et Marta Karolyi qui gérait le centre d'entraînement de l'équipe nationale de gymnastique au Texas.

Nassar (54 ans) a été condamné fin janvier et début février à plusieurs peines dont une pouvant atteindre jusqu'à 175 ans de prison pour avoir agressé durant deux décennies au moins 265 victimes, dont près de 160 gymnastes, la plupart mineures, sous couvert de traitements médicaux.

Lors de ce procès historique, les victimes, championnes comme anonymes, ont livré des témoignages poignants de leur vie brisée. (afp/nxp)

Créé: 16.05.2018, 19h01

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.