Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 02:30

Triathlon Nicola Spirig confirme sa présence à Lausanne

À 37 ans, la championne olympique de Londres, qui a donné naissance à son troisième enfant en avril, visera un top 10.

Nicola Spirig s'était imposée l'année passée à Lausanne.

Nicola Spirig s'était imposée l'année passée à Lausanne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A 37 ans, Nicola Spirig vise un top 10 lors de la Grande Finale des championnats du monde de triathlon, qui auront lieu du 29 août au 1er septembre à Lausanne. La championne olympique de Londres et médaillée d’argent à Rio, l’a annoncé ce mardi, en visio-conférence.

En grande forme l’an passé aux Européens de Glasgow (médaille d‘or individuelle et d’argent par équipes), l’épouse de Reto Hug a donnée naissance à un petit Alexis, le 11 avril dernier. Il s’agit du troisième enfant du couple, après Yannis (6 ans) et Malea (2 ans). Nicola Spirig s’entraîne dur pour retrouver son niveau. «Je ne me battrai pas pour le podium, mais pour un Top 10», affirme-t-elle.

Pour Mike Aigroz, directeur sportif de la Grande Finale, il ne s’agirait que d’un moyen d’évacuer la pression. «Je la connais et je suis certain qu’elle est capable de monter sur le podium.» A noter que la championne est déjà qualifiée pour les JO de Tokyo (ses 5es), grâce à sa 8e place obtenu début juillet, à Hambourg.

Créé: 20.08.2019, 12h53

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.